Les ouvriers, une classe entre luttes et désillusions. Le 1er juin à la Bibliothèque Alexis de Tocqueville

Google Agenda

Du 4 mai 2024 au 2 juin 2024

Le Brouillon de Culture

Les ouvriers, une classe entre luttes et désillusions.

Samedi 1er juin à 15h

Bibliothèque Alexis de Tocqueville - Auditorium

 

Qu'entend-t-on par « mouvement ouvrier » ? Quelle différence avec la notion de « populaire » ? Focus sur une classe sociale jadis au cœur des manifestations, des débats, des élections, aujourd'hui trop invisibilisée, voire discréditée. Pour répondre à ces questions, le sociologue Etienne Penissat et l'historien Pierre Coftier seront présents pour un débat animé par Rémi Mauger.

 

À propos de « Classe » d'Etienne Penissat (ed. Anamosa) :

 

Classe : historiquement, le mot est fort, associé à une remise en cause radicale de l'ordre social ; aujourd'hui, il est affaibli et ne cristallise plus les oppositions politiques, alors que les inégalités de conditions de vie et de travail sont toujours présentes. Il s'agit ici de redonner son tranchant à la classe sociale comme concept et instrument politique d'émancipation.
Pour point de départ, il y a un paradoxe : le mot classe se trouve affaibli aujourd'hui, alors même que la domination capitaliste se radicalise depuis quarante ans. Le sens associé au concept s'est en effet transformé ; le pluriel (classes populaires, classes supérieures ou classes dominantes) a remplacé le singulier de la classe ouvrière et de la bourgeoisie pour désigner les classes et, chez les chercheurs en sciences sociales, l'accent est mis sur la pluralité des conditions socio-économiques et des rapports à la culture et à la politique davantage que sur les formes d'unité. Dit autrement, la classe ouvrière ne constitue plus le sujet historique des transformations sociales dans le discours et l'organisation des forces de gauche.

 

 

empty