Langue française

  • Ce livre propose de comprendre le renouveau de l'idée de citoyenneté mis en oeuvre par deux philosophes majeurs, appartenant à la même génération, Locke (1632-1704, anglais) et Spinoza (1632-1677, hollandais), plus d'un siècle avant les révolutions américaine et française. Ils apparaissent ici sous un nouveau jour: deux républicains modernes pour qui la logique nouvelle des droits n'est pas incompatible avec la logique ancienne des devoirs du citoyen.

  • Dans la période que nous sommes en train de vivre, la laïcité donne l'illusion, par l'omniprésence du terme et en dépit de multiples usages, d'être une référence commune. Comme s'il suffisait d'énoncer le mot pour imaginer qu'il est immédiatement compris. Or, même si le concept structure notre mode d'organisation politique depuis longtemps, il n'en reste pas moins qu'en dehors d'une intuition vague qui en garantit la valeur, il est loin d'être toujours compris.

    Comprendre la laïcité, c'est prendre au sérieux un principe pour ce qu'il signifie et indique du type de société politique que nous avons organisé à travers lui. Loin de nous restreindre aux sentences toutes faites, cela nous ouvre sur un horizon politique aux potentialités qui restent à développer. Par un réexamen complet de ce principe à l'aune du triptyque républicain, ce livre propose les clés d'interprétation nécessaires pour décrypter les enjeux pour notre avenir commun que soulève la laïcité.

  • Distinguant conflit et violence, cet ouvrage redonne à la démocratie son sens d'espace public où la possibilité même du conflit doit être maintenue. Qu'ils prennent la forme de mobilisations en faveur des travailleurs pauvres, des immigrés clandestins, ou des minorités, les conflits au sein d'une démocratie ne disent pas ce que veut le peuple mais ce qu'il ne veut pas, à savoir sa disparition en tant que peuple. Ils témoignent alors des capacités de résistance à des formes d'oppression de classe, de race ou de genre.

  • Trois cents ans après sa naissance, Jean-Jacques Rousseau fait partie de ces philosophes qui font puissamment réagir et réfléchir. Penseur atypique, le " Citoyen de Genève " occupe une place à part dans le paysage intellectuel mondial. Sa notoriété fluctue au cours des périodes de l'histoire. Elle est un baromètre de nos espoirs ou désespoirs. Ce livre visite un aspect particulier de son oeuvre : sa relation aux thèmes de la République, de la guerre et de la paix. Le pacte social républicain à l'intérieur, la Confédération à l'extérieur sont, selon Jean-Jacques Rousseau, deux modalités complémentaires de l'apaisement. Il s'avère que Rousseau est bel et bien, en ces domaines aussi, un " anticipateur- retardataire ". Pour être au plus près de sa pensée vagabonde, toutes les entrées de cet ouvrage pourront se lire en continu ou de manière autonome, et s'apparentent à des chemins à emprunter, qui partent d'une même boussole nous guidant à travers un Rousseau républicain pacifiste.

  • La nouvelle épreuve menant aux métiers de l'Education Nationale Agir en fonctionnaire de l'Etat et de manière éthique et responsable' révele paradoxalement une importante crise de valeurs. Cet ouvrage interroge les formes de la réflexion éthique au sein du monde éducatif ainsi que la tentative ministérielle de définition du bon fonctionnaire' de l'Education Nationale.

empty