Gerda

  • Pour le plaisir d'écouter des récits en anglais.
    Un Classique du Père Castor traduit et adapté en anglais à l'intention des enfants francophones. Un CD audio reprenant l'intégralité du texte lu par des comédiens anglophones.

  • Pour le plaisir d'écouter des récits en anglais.
    Un Classique du Père Castor traduit et adapté en anglais à l'intention des enfants francophones. Un CD audio reprenant l'intégralité du texte lu par des comédiens anglophones.

  • Comment s'y connaître en légumes quand on est un enfant des villes ? En allant en vacances chez ses grands-parents à la campagne, comme Sophie, l'héroïne de l'histoire, qui apprend à manier les outils, à semer, récolter ou biner. On découvre comment les petits pois arrivent à maturité, et que les légumes se groupent par familles. Ce beau livre aux dessins à la fois clairs et poétiques, comme la simple splendeur d'un plant de fenouil au clair de lune, n'est pas un manuel, mais parle de la vie dans un potager tout au long d'une année. Il montre aussi que l'on peut cultiver des légumes sur les balcons et devant les fenêtres des grandes villes.

    C'est en pensant aux enfants des villes qu'elle a fait ce livre, pour leur faire oublier les légumes formatés des supermarchés, et découvrir la patiente progression des plantules dans un vrai potager.
    Pour pouvoir montrer des détails précis, Gerda a changé de technique, et même un peu de style : formes cernées d'un trait fin, à la manière des estampes. Ce renouvellement l'a comblée, car il ressemble à celui de cette chère nature, toujours en mouvement, qu'elle aime tant.

  • Un petit lapin gris, par un jour de neige, trouve deux carottes. Il en mange une et va porter l'autre au cheval, qui la porte au mouton, qui la porte au chevreuil. Une histoire d'amitié et de générosité.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Perlette, la petite goutte d'eau, décide de quitter ses soeurs et son nuage pour descendre visiter la terre. En suivant le cours d'un ruisseau, elle découvre de nombreux paysages et arrive jusqu'à la ville. Mais la vie ici-bas est bien trop mouvementée et dangereuse, et ¿nalement Perlette retourne à son nuage... jusqu'à la prochaine pluie !

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le pommier où Tulip la mésange charbonnière a installé son nid, a été déraciné par une bourrasque ! Heureusement, ses voisins humains aiment les oiseaux et savent ce dont ils ont besoin. Grâce à eux, Tulip et Pitiou, son compagnon, vont manger à leur faim tout l'hiver et retrouver un abri solide pour y pondre leurs oeufs. Et si cette histoire nous inspirait d'aider les oiseaux de notre entourage ?

  • Elle s'appelait Marie-Olga, mais on disait Marlaguette pour faire plus court et aussi plus gentil.
    Un jour qu'elle était allée cueillir des champignons dans les bois, une grosse bête sauta sur elle et l'emporta pour la manger...

  • Une petite fille aux boucles blondes s'égare dans la forêt en cueillant des fleurs. Elle est fatiguée, elle a faim et elle pleure. Dans une clairière, elle découvre une étrange maison dont la cheminée fume. Elle s'approche d'une fenêtre et découvre alors une grande table avec, tout autour, trois chaises: une grande chaise, une moyenne chaise et une toute petite chaise. Et devant chaque chaise, un bol de soupe. Un grand bol devant la grande chaise, un moyen bol devant la moyenne chaise et un tout petit bol devant la toute petite chaise... Gerda Muller rêvait de reprendre ce grand classique qu'elle avait déjà illustré il y a longtemps. Elle s'est offert ce cadeau... pour ses quatre-vingts ans. Et c'est avec le soin infini qu'on lui connaît et un immense plaisir qu'elle a caché partout dans les images, les grands, les moyens et les petits objets... pour que les tout jeunes lecteurs aient encore plus de plaisir à les trouver et les reconnaître.

  • Par quel mystère une branchette toute noire et sèche en hiver va-t-elle se prolonger dès le début du printemps en un bourgeon qui, à son tour, deviendra une belle fleur puis un fruit mûr, juteux et goûteux au coeur de l'été ? C'est à cette grande question simple que Gerda Muller s'est attelée à répondre, pour aider les enfants à comprendre les merveilles du cycle des saisons et la variété incroyable des fruits de la terre. Cet album raconte une histoire d'enfant des villes qui découvre la campagne et les vergers, et il montre, par des anecdotes savoureuses et des images limpides et colorées, à quel point la Nature est une fête qui n'a pas de fin.

  • Mon arbre

    Gerda Muller

    Pendant toute une année, au rythme des saisons, Benjamin et Caroline vont passer les vacances chez leur cousin Robin dont le papa est forestier. Robin leur présente son ami : un chêne tricentenaire ! Ensemble, les enfants construisent une hutte, cueillent des fruits sauvages, assistent au spectacle toujours neuf de la vie des bêtes, écureuils, faons, chouettes, blaireaux... À toute heure, par tous les temps, ils vont se laisser apprivoiser par le mystère et la beauté. Car leur ami le chêne tutélaire n'est pas de ces arbres qui cachent la forêt : il la révèle. A partir de 6 ans.

  • Après avoir désobéi à sa maman et s'être perdue dans le bois, Boucle d'or arrive devant une jolie maisonnette. Elle entre, essaie les chaises, goûte la soupe et s'endort dans un petit lit. Lorsque les habitants de la maison - trois ours - rentrent chez eux, Boucle d'or est si effrayée qu'elle s' enfuit ; heureusement le petit ours lui indique le chemin pour rentrer chez elle !

    Raconté par Rose Celli d'après la tradition russe, imagé par Gerda Muller.

  • Trop vieux pour travailler, un âne est condamné à mort par son maître. Il décide de s'enfuir pour devenir musicien à Brême, rencontre en chemin un chien, un chat et un coq, trop vieux, eux aussi... et les entraîne avec lui. Ils passeront le reste de leur vie entre amis et en fanfare !A partir de 5 ans.

  • Le poème de Goethe n'a cessé d'inspirer d'autres artistes : Paul Dukas pour une musique, Walt Disney pour un dessin animé, Tomi Ungerer et aujourd'hui Gerda Muller pour un livre illustré. Un jeune garçon est recruté par un maître sorcier décidé à lui transmettre son savoir, à condition qu'il soit patient et discret. Et l'enfant immature désobéit... À cette histoire universelle, Gerda offre sa minutie et son humanisme.

  • Partez à la découverte des plantes sauvages : comment les reconnaître, les cueillir, les cultiver, comment les conserver et les utiliser... Recettes de cuisine, de boissons, de crèmes de soin, de lotions, de préparations pour le bain, de fumigations... l'auteur nous présente 30 plantes sauvages qui ont absolument tout pour plaire !

  • Je suis née de femmes et de femmes. Ma vie s'est passée avec les femmes. Ce sont les femmes qui me parlent. Ma mère Vierge, mes tantes Viergira, Da, Odamise, Elizena, Mézine, Alice, Rosita, Rose... Ce sont elles qui m'ont aimée, fortifiée, secourue, donné un certain esprit de grandeur d'âme et de hardiesse. Ecriture du corps. Humour corrosif. Narration nouvelle. Mémoire ancrée dans l'imaginaire créole.
    Gerda Cadostin campe avec brio une galerie de personnages hauts en couleur : la vieille Sang Cochon, le clan des Estimé, les Esprits du vaudou, les pères invisibles, et les soeurs jumelles, Joséphine et Aline, qui prennent pour époux le même homme. Laisse folie courir fait entendre les crépitements et odeurs du pays d'enfance. Ces visages et univers singuliers sont servis par une langue belle et audacieuse.
    Née en Haïti en 1958, Gerda Cadostin vit en France. Laisse folie courir est son premier roman.

  • à qui sont ces traces ? qui sont ces personnages que l'on ne voit jamais ? qui a fait quoi ? heureusement, une foule d'indices (notamment les petits dessins au début et à la fin du livre) nous permettent de deviner ce qui a pu se passer.
    Ouvrez l'oeil : c'est à vous d'imaginer l'histoire !

  • Va et vient

    Gerda Dendooven

    • Rouergue
    • 2 Septembre 2020

    Lui. Il est à un bout du livre. Il écrit une lettre qu'il part poster, la lettre s'envole, passe de main en main jusqu'à la fin du livre. Elle. Elle se trouve à l'autre bout du livre, elle écrit une lettre qu'elle transmet à son pigeon qui va traverser le livre dans l'autre sens : de la droite vers la gauche.

  • Ce livre rassemble de petits textes poétiques, tour à tour drôles ou oniriques, sur l'hiver. Le mariage puis le divorce de Madame Hiver et de Monsieur Printemps, les péripéties d'un bonhomme de neige au mauvais caractère, un hiver peu pressé de laisser sa place, l'invention du rhume... autant d'aventures qui parlent de saisons, de neige, de froid... à se raconter au coin du feu ! Car comme le dit l'auteur dans une de ses poésies : « Des quatre saisons, l'hiver est celle qui raconte le plus d'histoires ! » La plume vive et aérienne de Carl Norac épouse parfaitement le coup de crayon de Gerda Dendooven, doux, velouté, apaisant.

  • A qui sont ces traces ?
    Qui sont ces personnages que l'on ne voit jamais ?
    Qui a fait quoi ?
    Heureusement, une foule d'indices (notamment les petits dessins au début et à la fin de l'album) nous permettent de deviner ce qui a pu se passer.

    Ouvrez l'oeil : c'est à vous d'imaginer l'histoire !.

  • Ce jour-là, Babot le Turlutin bûcheron voit un spectacle extraordinaire dans la forêt: des acrobates avec une belle queue en panache sautent de branche en branche. Bientôt, tout le village veut en faire autant...

  • À qui sont ces traces de pas? Il y en a des bleues, des brunes et des rouges qui sont plus petites. Qui a posé son sac là, et pourquoi? Qui est sorti dans le jardin le premier? Où mènent les traces du chat? Et celles de l'écureuil? Qui ne prend jamais le même chemin que tout le monde? Qui a joué à cache-cache? Qui a construit une cabane? Qui a caché l'ours Teddy? Et qui l'a retrouvé? Une histoire sans paroles mais semée d'indices, pour tous les lecteurs curieux et les détectives en herbe.

empty