Sylvia Marzagalli

  • Plus de 120 cartes et infographies pour raconter la Révolution française, dans toute son ampleur et son effervescence.

    - Circulation des hommes, des idées, des biens, crises financière et sociale : le contexte qui précède les événements de 1789.
    - 1789-1791 : de la rupture avec l' Ancien Régime à l'échec de la monarchie constitutionnelle.
    - 1792-1799 : la guerre, les divisions et déchirures, la radicalisation révolutionnaire.
    - La France de Bonaparte : l'autorité ne remet pas en cause tous les acquis de la Révolution.

    Cet atlas inscrit, de façon inédite, la Révolution française dans l'histoire du monde et dans le long terme. Le basculement s'étend de l'Europe au Nouveau Monde et dans les colonies, dès les années 1770 et jusqu'à la France napoléonienne.

  • Les chapitres : ils forment un récit, reprenant les grands thèmes et les chronologies (démographie, production, institutions, culture.).
    L'atelier de l'historien : le lecteur découvre la manière de travailler de l'historien. Cet atelier met en lumière les sources historiques et les débats d'historiens que la période a engendrés. Un atout majeur.
    Les annexes : indispensables pour comprendre le travail de l'historien, elles reprennent les repères chronologiques, les notices biographiques, la bibliographie par chapitre, la table des références iconographiques, les sources des textes, cartes et graphiques et l'index.

  • Une histoire, illustrée de cartes, de la circulation, à la fin du XVIIIe siècle, des idées qui ont conduit à la Révolution française, de ses dynamiques politiques, économiques, sociales et culturelles, en France et en Europe.

  • De Bonaparte à Napoléon

    Silvia Marzagalli

    • Belin
    • 21 Septembre 2014

    L'ouvrage ne s'intéresse pas seulement au destin exceptionnel de ce jeune Corse qui allait s'emparer de presque toute l'Europe pour entraîner ensuite la France dans la défaite, de ce Bonaparte qui devint Napoléon. Il est plus essentiellement encore la mise en lumière, au travers de ses grandes étapes, de cette période du Consulat et de l'Empire, qui successivement sauvegarda et liquida la Révolution, qui instaura les institutions qui de nos jours encore dominent la vie civile et politique de la France.
    La question qui sous-tend les analyses de l'auteur est celle de savoir ce que nous a légué Napoléon, pourquoi son action et sa personne continuent à susciter les passions et les débats.
    Cet ouvrage reprend les chapitres parus dans Révolution. Consulat. Empire, « Histoire de France », Belin, 2009.

  • L'océan Atlantique a été au cours des cinq derniers siècles un élément fondamental de l'essor et du développement des villes maritimes et des arrière-pays liés aux grands circuits de la circulation marchande. La respiration de cette économie atlantique a été rythmée par l'alternance de périodes de paix et de guerre, ayant chacune ses logiques de fonctionnement. Qu'ils soient neutres ou belligérants, les conflits ne laissent en effet indifférent aucun des acteurs économiques du pourtour de l'Atlantique. Du négociant au capitaine, d'un port à une région, du commerce d'une denrée spécifique à une pesée plus globale des trafics, les études présentées dans le volume multiplient les angles d'analyse afin de montrer la complexité des situations possibles. Hier comme aujourd'hui, les conflits engendrent des fortunes en même temps qu'ils provoquent des situations de détresse, en fonction de la position des acteurs sur le marché et de la marge de manoeuvre que la situation leur offre. Derrière les agissements individuels, il est possible d'identifier les mécanismes d'ajustement qui permettent la réorganisation des flux commerciaux et des activités en temps de guerre, atténuant ainsi l'impact des conflits sur l'économie du monde atlantique.

  • La Révolution ne débute pas au printemps 1789 mais s'ancre dans un processus de grande ampleur dont 1789 constitue une phase d'accélération décisive.
    On trouve donc, tout au long de cet atlas, le souci permanent de mettre en perspective l'événement révolutionnaire en le restituant dans un temps et clans un espace élargis aux frontières de l'Europe et aux horizons transatlantiques. La crise de l'Ancien Régime est expliquée à travers les contradictions d'une monarchie consciente de l'urgence des réformes, mais qui bute sur le refus des privilégiés de renoncer à leurs droits et avantages.
    Le projet révolutionnaire de refondation de la nation et des institutions est confronté aux contingences sociales, économiques, militaires et diplomatiques ainsi qu'aux enjeux territoriaux. La Révolution française ne cesse en effet de s'inscrire clans une histoire européenne et coloniale elle-même turbulente. Toutes ces interactions sont ici analysées et cartographiées pour faire de cet ouvrage un outil de référence original.

empty