Sylvie Granotier

  • Mélusine, Jeanne, Irène... Aucune n'est ressortie vivante de l'arrière de cette camionnette qui sillonnait les côtes françaises. L'assassin n'a jamais été inquiété. Isabelle a seize ans quand elle croise sa route. Elle est prête à tout pour survivre.
    Aujourd'hui, elle est seule à savoir qui se cache derrière ce gros type solitaire jugé pour viol sur mineure. Pourtant elle se tait et c'est lui qui a peur. La victime est-elle bien celle que l'on croit ?
    Un suspense sombre et intense qui rappelle la virtuosité de l'auteur dans Le passé n'oublie jamais.
      Une oeuvre glaçante sur le double jeu de la domination et de la soumission sociale. Lire. 

  • Un polar enlevé et puissant qui s'inscrit dans un contexte hyper contemporain et parfaitement en prise avec un des problèmes de notre époque : la radicalisation des jeunes filles, traité avec justesse, et porté par une galerie de personnages incarnés et vivants.

  • La violence a marqué l'enfance de Catherine Monsigny. Mais alors qu'elle est déterminée à tourner le dos à un passé qui a failli la détruire, la jeune avocate pénaliste se retrouve brutalement confrontée à un gamin en fuite qui prétend être son demi-frère, et qu'on accuse d'un meurtre qu'il affirme n'avoir pas commis. Cette affaire ramène Catherine dans la Creuse de son enfance, où le secret familial est resté enfoui. Aujourd'hui comme hier, elle doit affronter la perversité d'un ennemi intime et sans visage. Quelle place devra-t-elle laisser aux morts pour enfin vivre sa vie ?

    « À travers ce festival de péripéties, où les faux-semblants permettent aux uns et aux autres de jouer double jeu, Sylvie Granotier, une des belles voix du polar français, construit une intrigue prenante aux ressorts avant tout psychologiques. » Yann Plougastel, M, le magazine du Monde.

  • Une jeune avocate parisienne, Catherine Monsigny, doit assurer la défense de Myriam, une Africaine soupçonnée d'avoir empoisonné son époux, un riche et vieux paysan creusois. Une vingtaine d'années auparavant, c'est dans cette même région que la mère de Catherine a été assassinée. Un meurtre dont elle a été le témoin impuissant alors qu'elle n'avait que quatre ans et qui n'a jamais été élucidé. En même temps qu'elle enquête pour prouver l'innocence de Myriam, la jeune femme part à la recherche de son passé, de son identité. Avec cette double intrigue psychologique où chaque mensonge n'est peut-être que l'autre forme de la vérité, Sylvie Granotier confirme sa voix singulière dans l'univers du suspense français.

  • Sylvie Granotier
    Le passé n'oublie jamais

    Le fait divers semble banal : la femme d'un écrivain américain vivant en France disparaît et le mari est soupçonné. L'affaire prend une autre ampleur lorsque la police découvre que, cinq ans plus tôt, cet homme a fui les Etats-Unis en changeant d'identité, alors qu'il allait être jugé pour le meurtre de sa première épouse.
    Une femme va tenter de dénouer les fils de cette histoire. Mais chaque mystère élucidé ne fait qu'en révéler un nouveau. La voilà à son tour prisonnière d'un labyrinthe sans issue. L'homme qu'elle veut sauver est-il un manipulateur ou n'est-il lui-même qu'un pion pris dans l'engrenage d'une histoire qui le dépasse oe
    Dans ce suspense ambigu où plane l'ombre du doute, l'auteur de Double je sonde les abîmes de l'identité et du sentiment en mettant en scène des personnages qui se cachent pour mieux se dévoiler.

  • Michel a eu tort : il a lu le journal intime de Marianne. L'objet traînait sur la table de la cuisine et la tentation était trop forte. Quand il découvre que cette fille dont il est follement amoureux le trompe depuis plusieurs semaines, qu'elle est attirée par un autre homme et veut le quitter, il ne lui reste qu'une chose à faire. Définitive. Dans cinq semaines, se promet-il, Marianne sera morte.

    Collection Les Petits Polars du Monde
    Quand les grandes plumes du roman policier contemporain croisent les crayons des meilleurs dessinateurs, il en résulte des petits livres illustrés qui raviront les amateurs du genre : d'une saison à l'autre, les Petits Polars du Monde emmènent le lecteur sur les ailes du mystère et de l'effroi jusque dans les contrées les plus variées : avec eux, le noir se met au vert.
    Attention aux mauvaises rencontres, même si l'humour est souvent au rendez-vous.

    Illustration de couverture de Loustal.

  • Une femme et des enfants charmants : François a tout pour être heureux. Jusqu'au faux pas. Rien de grave ? Pas si sûr...Un suspense diabolique, par l'auteur de Double Je, une des pointures du roman noir français.Cette nouvelle a paru dans le magazine ELLE en 2002.Temps de lecture estimé : à partir de 25 minutes.

  • « IL N'AVAIT jamais rien vu de si beau, ce premier dimanche, assis sur sa dune.
    Il n'avait jamais rien vu de si beau, à part sa mère. »
    Il devait rencontrer cette femme qui nageait au loin. Elle devait devenir son amie.
    Un simple regard, un simple caillou.
    Maintenant, tout était nickel. Plus de soucis à se faire pour l'avenir. La nageuse pourrait l'accompagner partout où il voulait. Oui, la vie est simple quand on veut. Pas pour tout le monde. Pas pour la nageuse.Cette nouvelle est extraite du livre Cette fille est dangereuse.
    Temps de lecture estimé : à partir de 10 minutes. 

  • Belle a tuer

    Sylvie Granotier

    Pierre Mangin, commissaire à la PJ, quitte Paris pour faire une pause et s'installe quelques jours à la campagne chez de vieux amis. Son chemin croise celui du commandant Mercure, qui enquête sur une série de meurtres inexpliqués : de jeunes auto-stoppeurs, tués à coups de marteau, dans des circonstances identiques. Mais il rencontre aussi Ariane, une jeune bibliothécaire, qui le fascine et le trouble. Séduction, coup de foudre, un jeu dangereux commence entre eux. Ariane s'offre et se dérobe. Il la suit, la traque. Est-ce pour la sauver ou la confondre ? Oscillant entre soupçon et désir, Mangin remonte le fil d'Ariane, au risque de la perdre, au risque de se perdre.
    Atmosphère trouble, moeurs provinciales, mensonges... un suspense psychologique sulfureux et ambigu qui confirme le talent singulier de Sylvie Granotier.

  • L'acteur est un menteur professionnel. On le croit tant qu'il reste dans son monde de fiction, mais s'il s'accuse d'un premier meurtre sans cadavre et d'un deuxième accidentel, il passe pour fou. C'est insupportable pour une star de l'écran.
    Il ne lui reste plus qu'à raconter son histoire. Sincèrement. Pour qu'on le croie et qu'il découvre lui-même l'invraisemblable vérité.
    C'est le chemin que suivra Michel Leman, acteur de renom, persuadé d'avoir commis deux meurtres, à cinq ans d'intervalle.
    Sylvie Granotier connaît bien le monde du théâtre et ses vérités ambigües. Elle excelle à nous perdre dans ce jeu de miroirs, très troublant.

  • Courrier posthume

    Sylvie Granotier

    • Folio
    • 19 Octobre 1999

    Pourquoi un meurtre viendrait-il troubler la vie banale de louise cordier, encadrée d'un ex-mari, d'un amant attentionné et d'une fille en pleine crise d'adolescence ?
    C'est ce qu'elle s'entête à comprendre contre l'avis de tous, faisant ainsi voler en éclats la maison de verre qui la tenait prisonnière de ses propres mensonges.
    La vérité est un miroir sans complaisance derrière lequel l'attend un monstre venu du passé qui ne demande qu'à être délivré.

  • Dodo

    Sylvie Granotier

    Pour commencer, j'apprends que je viens d'être assassinée.
    Quelques cadavres plus tard, il n'y a plus de doute : j'ai un tueur sans visage à mes trousses, un fou assez cinglé pour programmer le meurtre d'une pochetronne inoffensive, sans abri, sans famille, sans ressources et avec, pour seule mémoire, un présent sans avenir. Moi. Quand la vie est le seul bien qui vous reste, croyez-moi qu'on y tient. Et j'y tiens ! Pour la conserver, j'ai ouvert ma porte aux peu ragoûtants fantômes de mon passé.
    Ils sont venus à ma rencontre, autrement plus réels que des souvenirs et infiniment plus dangereux.

  • Double je

    Sylvie Granotier

    L´amour, l´amitié, l´ambition : elles ont tout partagé.

    À elles deux, Sophie et Elisabeth auraient pu faire une femme parfaite. Mais le pouvoir et le désir de tout posséder, jusqu´à se déposséder de soi, ont eu raison des beaux sentiments.
    Aujourd´hui, ce sont deux « amies » dont les destins sont si entremêlés qu´ils finissent par se confondre. Seule la mort pourra les dénouer, distinguer le vrai du faux, la victime du bourreau.

    Sur fond de scandales politico-financiers, ressentiments et passions inassouvies, un duo fatal à la Hitchcock dans lequel Sylvie Granotier brouille les pistes avec une inquiétante maestria.

    Après Jean-Christophe Grangé et Maud Tabachnik, un nouvel auteur français fait une entrée fracassante dans la collection « Spécial Suspense ».

  • Il y a la cinglée qui tue en regardant ailleurs. La femme idéale dont la perfection pousse au meurtre. Celle qui résiste et celle qui s'accroche (désastre annoncé dans les deux cas). La mère indigne et la mère criminelle (la plus dangereuse n'étant pas forcément celle que vous croyez...). Il y a aussi la fille qui vous veut du bien mais qui vous fait du mal. Celle qui vous invite au rêve, et vous plonge en plein cauchemar...
    Toutes les filles sont-elles dangereuses ? Fatalement, oui. Vous ne pourrez pas dire qu'on ne vous avait pas prévenus !
    De l'ordinaire à la folie, il n'y a qu'un pas : dix histoires passionnantes, troublantes, qui confirment le talent exceptionnel de Sylvie Granotier. Avec une élégance diabolique, elle entraîne ses lecteurs vers les plus noires aventures humaines, dans la grande tradition des maîtres anglo-saxons du genre.

  • Un recueil de nouvelles 100 % féminines.
    5 nouvelles noires et autant de vision des sens interdit(s).

    Sylvie Allouche écrit surtout pour les enfants mais fait parfois des incursions dans le polar et le fantastique.
    Maïté Bernard écrit pour les adultes et les enfants. Son roman Fantômes a reçu le prix du meilleur roman francophone en 2003.
    Sylvie Granotier est actrice, scénariste et autrice de romans policiers. Un de ses romans « Personne n'en saura rien » a reçu le prix Mauvais Genres en 2015.
    Danièlle Thiery, ancienne commissaire divisionnaire, a publié près d'une vingtaine de romans policiers.
    Dominique Sylvain est romancière et novelliste. Elle a publié plus d'une quinzaine de romans, tous aux éditions Viviane Hamy.

  • Robert Courtier est un chef d'entreprise consciencieux et rigoureux. S'il se rend dans une maison de retraite perdue quelque part dans le Nord, ça n'est pas pour faire du tourisme. Le but de son voyage ? Une simple formalité, pense-t-il. Mais cette fois, rien ne se passe comme prévu. Les gens et les objets s'en mêlent, surtout les objets, machines et machins machiavéliques, et notre malheureux Courtier se voit entraîné dans un drôle de périple à travers la région.

  • Un corps l'Institut mdico-lgal, Paris, deux images en alternance pour la narratrice, Martine Lewine : celle de la femme en tailleur de lin, collier de perles, celle de ce corps cireux et dcharn. Seul lien entre les deux, les cheveux courts. Le triomphe des femmes sur le polar.

empty