Divergences

  • « Pour faire simple, le féminisme est un mouvement qui vise à mettre fin au sexisme, à l'exploitation et à l'oppression sexistes. » Ainsi débute cette efficace et accessible introduction à la théorie féministe, écrite par l'une de ses figures les plus influentes, la militante noire-américaine bell hooks.

    Conçu pour pouvoir être lu par tout le monde, ce livre répond de manière simple et argumentée à la question « qu'est-ce que le féminisme ? », en soulignant l'importance du mouvement féministe aujourd'hui. Ce petit guide, à mettre entre toutes les mains, nous invite à rechercher des alternatives à la culture patriarcale, raciste et homophobe, et à bâtir ainsi un avenir différent.

  • Nos corps sont des terrains de résistance car ils sont pour d'autres des terrains à conquérir. Dans cet ouvrage accessible et personnel, en discussion avec les mouvements féministes contemporains, Silvia Federici entreprend d'extirper nos corps des pouvoirs et des dispositifs technologiques qui les aliènent et les transforment.

    Comment reprendre corps aujourd'hui alors que les publicitaires dictent à ce corps son allure, que les petits chefs l'épuisent au travail, que les médecins l'entourent de sa naissance à sa mort, et qu'on le marchandise jusqu'à la reproduction ? Comment le corps et le genre se forment-ils, entre histoire, luttes collectives, et politique de l'identité ?

    De l'examen de ces questions brûlantes, il ressort un refus : celui de la transformation du corps en machine (ouvrière, procréatrice ou esclave). Et une affirmation : la nécessité d'écouter le langage du corps, afin de retrouver par-delà ses frontières la continuité magique qui nous relie aux autres êtres vivants qui peuplent la terre.

  • Gilles Deleuze est connu comme le penseur de la création, de l'affirmation joyeuse et du rhizome. Mais Andrew Culp défend l'idée polémique que cette pensée radicale et joyeuse a perdu son potentiel de résistance au présent. Ces concepts créés pour combattre le capitalisme ont été recyclés dans des slogans publicitaires qui affirment allègrement que : « Le pouvoir est vertical ; le potentiel horizontal ! » Culp retrouve la négativité oubliée de Deleuze et perturbe la lecture dominante en révélant un réseau souterrain de conspiration, de cruauté, de terreur de l'extérieur et de la honte d'être humain. Un Deleuze révolutionnaire pour notre monde digital, de bonheur compulsif, de contrôle décentralisé et de surexposition.

  • La multiplication à l'échelle planétaire de mouvements sociaux, inédits dans leurs formes et dans leur ampleur, semble venir contredire une certaine idée post-moderne de la « fin de l'histoire ».

    Dans ce court texte incisif, Mikkel Bolt Rasmussen, spécialiste des mouvements politiques et des avant-gardes artistiques, livre un essai original sur les théories de l'Histoire au regard des grands mouvements sociaux et des soulèvements insurrectionnels contemporains. Il nous engage alors à repenser la relation entre le présent historique et l'action politique.

    En opposant, sous forme de boutade, « la fin de l'histoire » hégélienne à la disruption d'Occupy, ce livre met en valeur l'actualité d'une « ré-ouverture de l'histoire ».

empty