Au Vent Des Iles

  • Dans le sillage de Femmes du Monde et de Retour à Tombouctou, Titouan Lamazou poursuit avec Escales en Polynésie une exploration du monde sensible et engagée, caractéristique d'un art du voyage singulier.
    Zoé Lamazou seconde Titouan dans cette nouvelle quête de diversité. Père et fille nous livrent ici leur chronique d'une errance à travers cinq archipels. Au fil de leurs escales, c'est tout un monde qui se compose : une région à l'histoire épique mêlée à celle de l'Occident, et pour partie encore mystérieuse ; une société douce et violente à la fois, riche d'une culture métisse, où le visible et l'invisible se côtoient sans cesse. Un creuset de biodiversité marine et terrestre aujourd'hui menacée par le réchauffement global, avec laquelle les polynésiens ont su garder une relation vivace.

  • Après Danse Hinatea !, premier album polynésien de l'auteure Annelise Heurtier, Les savates de l'homme heureux revisite un conte universel :
    Comment évoquer la thématique du bonheur auprès des plus jeunes ?
    Pito, qui vient de devenir père, s'interroge sur le meilleur moyen d'assurer le bonheur de son fils. Une question fondamentale qui l'amène à se lancer dans une quête pleine de rebondissements et de rencontres, pour finalement comprendre que le bonheur réside avant tout dans la simplicité et l'authenticité.
    Un conte inspirant plein de fraîcheur, grâce à des illustrations rayonnantes de mille couleurs !

  • Patricia Grace, pionnière de la littérature néo-zélandaise, nous offre avec Potiki un roman choral enchanteur, où les mythes des temps anciens se tressent inextricablement aux réalités du présent.

  • Tout comme le récit de naufragés rendus célèbres, l'histoire extraordinaire de Narcisse Pelletier captive notre imaginaire depuis cent cinquante ans. A ce titre, elle soulève de nombreux débats sur l'exactitude des faits et les perspectives idéologiques adoptées par ceux qui se sont attachés à raconter le périple du jeune mousse vendéen qui accosta au cap York (Australie) en 1858 où il fut recueilli par un clan aborigène Uutaalnganu.
    Pelletier, alors âgé de quatorze ans, fut adopté par une famille qui lui donna le nom d'Amglo. Il épousa, à son tour, leur langue et leurs coutumes, il acquit progressivement leurs savoirs et savoir-faire, et fonda une famille. Lorsqu'il fut repéré par des Britanniques et rapatrié en France contre son gré dix-sept ans plus tard, il devint un résident-naufragé dans la Vendée de son enfance. Que retenir de son histoire ? Comment la raconter ? C'est un travail méticuleux d'historienne que nous présente ici Stéphanie Anderson.
    En tandem avec l'anthropologue australien Athol Chase, elle documente et élucide les faits, y compris le témoignage de Constant Merland qui retranscrit ce que lui confia Pelletier peu de temps après son retour en France. De plus, l'auteure examine comment la fascinante histoire du "sauvage blanc" a marqué notre imaginaire en France. D'essais anthropologiques aux romans du XXIe siècle, elle s'interroge sur les différentes représentations inspirées par les deux vies de Pelletier.

  • « On dirait une enquête de Marlowe sauf que, en bruit de fond, il n'y a pas les rues d'une ville américaine mais les rouleaux sur la barrière du lagon. Bienvenu à Tahiti » M. de Gouvenain.
    Ca décoiffe les soutanes au paradis des bons pères. On marche sur le corail pilé sans savoir où on met les pieds. Normal, c'est Al Dorsey qui nous y emmène. Al The Détective des tropiques.
    Les photos de trois jeunes gens, prétendument disparus, sur un voilier, un cahier d'écolier, deux gourmettes, un louis d'or, un opinel, des dettes par dessus la tête et une valise qui aurait dû rester là où elle était. Voilà avec quoi Al Dorsey va plonger bien malgré lui dans les secrets de personnages hors du commun et explorer les couloirs d'un passé explosif qui refait surface et lui pète à la gueule comme une bulle de savon.

  • D'aucuns pourraient penser que Tahiti est un pays de cocagne où l'on sirote des cocktails face à l'océan...
    Si vous demandez l'avis d'Al Dorsey, unique détective privé de l'île, il ne manquera pas de vous rire au nez ! Tout, sauf reposant, Tahiti ! Du moins pour lui... Dans le tome 2 de cette trilogie éponyme, notre privé retrouve la momie de sa petite amie manchote, Lyao-ly... Il va devoir exercer tout son flair pour remonter la piste des croyances ancestrales - flirtant parfois avec le surnaturel - et ramener sa bien-aimée à un aspect plus acceptable...

  • Moearii Darius nous emmène sur les traces de ses Tupuna, ses ancêtres polynésiens au passé auréolé de mystères et en grande partie tombé dans l'oubli.
    Au cours d'un voyage passionnant, instructif et touchant, elle nous conte l'histoire millénaire des Polynésiens, de la conquête de ces îles perdues au milieu du Pacifique par des navigateurs hors du commun, aux récents essais nucléaires de Moruroa. Richement documenté et illustré, Tupuna donne à voir Tahiti et les îles de Polynésie française au-delà des mythes réducteurs et parfois erronés.
    Un regard synthétique et sincère sur un patrimoine naturel exceptionnel, un héritage culturel riche et fragile, une terre d'exploits, de luttes et de tragédies.

  • 1868, Sarthe. Victor est le cadet d'une famille de brigands qui enchaîne les menus larcins. Jusqu'au jour où une agression tourne mal : il se voit contraint par son paternel de se laisser accuser du meurtre commis par son frère. A tout juste seize ans, il est incarcéré au Mans puis au bagne de Toulon. Le début de son calvaire pénitentiaire sonne le glas d'une vie de malheur. Jusqu'à sa rencontre avec Léopold Lebeau, un prisonnier communard idéaliste et indomptable, avec qui il se lie d'amitié.
    1872, arrivée en Nouvelle-Calédonie. Les forçats envoyés au bagne de La Nouvelle, à Nouméa, partagent les conditions sordides et les punitions éprouvantes d'une détention placée sous la férule de gardiens sans pitié. Un monde de privations et de violences inhumaines rythme leur quotidien, où la cruauté des règles édictées par l'administration pénitentiaire est la norme. C'est alors qu'un audacieux projet d'évasion voit le jour...

  • Deux spécialistes, l'un du rugby et l'autre de théâtre et photographie - Ian Borthwick et Vincent Fernandel - se rencontrent autour d'un projet documentaire sur les All Blacks. Les deux hommes, qui ne se connaissaient pas avant, se lancent dans un road trip en Nouvelle-Zélande et multiplient les rencontres :
    Légendes du rugby, personnages loufoques, paysages magnétiques... Une aventure humaine intense avec à la clé une belle amitié et cet ouvrage hybride, témoignage d'une aventure unique sous forme de chroniques illustrées de photographies. Un livre aussi instructif qu'émouvant, poétique et drôle, intime et universel, terriblement humain où l'on découvre aussi bien l'histoire de la Nouvelle-Zélande et la force de la culture maorie que les grands moments rugbystiques des All Blacks.

  • « Mutismes, pour tous ces silences qui ont miné l'âme polynésienne... » Tabous et non-dits, frustrations et conflits, zones d'ombre et de silences. Autant de maux qui gangrènent la société polynésienne des années 1980 à 2000.

    Face aux drames qui bouleversent sa vie, depuis son enfance exposée à la violence du père, jusqu'à l'adolescence marquée par les départs et les arrachements, tandis que des atolls se font souiller par les tirs nucléaires d'une mère patrie dont elle ignore tout, cette jeune fille doute de sa foi en l'humanité. Seule son admiration pour Rori, activiste politique indépendantiste au charisme incontestable, parvient à lui redonner le sourire et à insuffler un sens à sa vie. Mais l'amour ne peut aveugler éperdument : il lui faudra s'exiler à 22 000 kilomètres, sur cette terre française étrangère, pour trouver la force de mettre des mots sur l'indicible. Et tenter de (ré)écrire l'histoire de son pays.

    Avec ce roman social et initiatique, Titaua Peu s'attelle à poser des mots sur les silences, à créer de la parole là où elle a été confisquée, oubliée.

  • Kaïn

    Joël Simon

    La menace d'expulsion qui plane sur les squatteurs de l'Immeuble Taureau n'est rien en comparaison de l'imminence du cyclone Kaïn. Ce dernier fulmine au large de La Ville (laquelle ressemble à s'y méprendre à Nouméa en Nouvelle-Calédonie). L'édifice, plus que centenaire, a perdu de sa superbe d'antan. Les derniers occupants peuplent le "clapier" dans une ignorance mutuelle entretenue, eux qui ont tous déjà connu l'exil.
    Bien mal partis, semble-t-il, face au monstre qui hurle et cogne à leur porte. Mais quand l'état de la jeune Céleste, sur le point d'accoucher, requiert un médecin de toute urgence, les habitants se métamorphosent. Un miracle. Pris d'un courage et d'une empathie inconnus jusqu'alors, les voilà, solidaires, qui se dressent face à la tourmente. Vont-ils réussir à rallier l'hôpital ? Pour cela, ils devront lutter ensemble contre vents et marées.
    Vents à décorner le Diable et marées tempétueuses. En nous conviant au chaos annoncé, Joël Simon nous livre une épopée, aussi tragique que drôle, un récit rempli d'humanité et... d'optimisme : Kaïn fédère l'épopée mythique contemporaine d'une arche des communautés de la société calédonienne.

  • Après L'Arbre à pain et Frangipanier, Tiare vient clôturer la fresque animée de la famille Tehana et de sa vie de quartier aux abords de Papeete. Tiare, c'est aussi le prénom de la petite-fille de Materena et Pito qui s'invite de manière inattendue sous leur toit. Un événement impromptu, qui amène dans son sillage de manière tout aussi imprévisible, la rédemption de Pito. De mari macho et père absent, il se révèle un papy aux petits soins et revisite sa place auprès des siens.
    C'est à travers le regard de cet homme "tout neuf" que ce troisième tome achève de décrire une nouvelle tranche de vie de cette famille tahitienne et, avec elle, dessine une certaine Polynésie, croquée avec affection, verve et légèreté. Succès international, la trilogie est maintenant publiée dans près d'une vingtaine de pays. Dans le Pacifique, ce classique de la littérature populaire est étudié dans les classes et les amphithéâtres.

  • Lorsque Patrick, un archéologue, découvre le squelette d'une fillette en effectuant des fouilles sur un îlot du Vanuatu, sa vie bascule. Découvrir les circonstances de la mort de cette enfant lui semble la seule clé pour retrouver l'apaisement.
    Plus d'un siècle avant, sur ce même îlot, l'équipage d'un navire australien capture des hommes pour les emmener travailler dans des plantations en Australie. Le village est mis à feu et à sang.
    Avec cette enquête édifiante, Jacques-Olivier Trompas signe un roman polyphonique fort, ancré au Vanuatu en Mélanésie, qui revient sur la sombre pratique du blackbirding : un esclavage déguisé pratiqué à la fin du 19ème siècle dans tout le Pacifique. Blackbird propose une plongée haletante et révoltante dans ce que notre passé a de plus sombre...

  • Chappy

    Patricia Grace

    Chappy, le septième roman de Patricia Grace, relate avec une certaine nostalgie l'histoire d'une famille maorie sur une période allant des années 1920 jusqu'à aujourd'hui. Un jeune homme, Daniel, ce « garçon boudeur » qui a grandi en Europe, est envoyé chez sa grand-mère Oriwia en Nouvelle-Zélande. Sur une période de dix-huit mois, il apprendra non seulement la langue maorie, mais aussi l'histoire familiale telle que la racontent le vieux Tiakiwhenua, (surnommé Aki, «gardien de la terre » )et sa grandmère.

  • Présentation des différentes médecines traditionnelles polynésiennes et de cas judiciaires traités en ethnopsychiatrie. L'auteure propose un décodage du vocabulaire et des maux, et identifie les actes relevant des périodes traumatiques de l'histoire océanienne et ceux relevant de sa propre culture.

  • L'auteur maori Witi Ihimaera dévoile une saga familiale époustouflante au coeur de la Nouvelle-Zélande rurale. À Waituhi, le clan Mahana est établi depuis 1919 :
    Trois générations de tondeurs de moutons, orchestrées par le grand-père Tamihana. Homme pieu et autoritaire, son ascendant incontestable rend la vie quotidienne haletante pour tous les membres de sa famille. Vue à travers les yeux de Simeon, petit-fils de Tamihana, cette épopée familiale finement tressée révèle l'importance de l'amour et le poids des non-dits au sein des relations intergénérationnelles complexes.
    Avec subtilité, humour et solennité, l'amour est omniprésent, y compris l'amour sacrifice... Belle leçon de vie et d'humanité, un roman qui ne laisse pas insensible.

  • 1935 : Paraiti, guérisseuse maorie de grande renommée, sillonne la Nouvelle-Zélande avec son cheval, sa mule et son chien. Grâce à son savoir-faire ancestral et à une pharmacopée puisée dans la nature, elle soigne, soulage et sauve des vies. Mais lorsqu'une bourgeoise blanche de la ville la convoque pour l'aider à interrompre une grossesse déjà très avancée, elle se trouve face à un dilemme et à un secret terrible...
    Un secret à l'échelle du fossé qui sépare les communautés du pays. Witi Ihimaera brosse un fabuleux portrait d'une nature en symbiose avec le peuple maori et celui d'une femme intrépide, intelligente, redoutable... et drôle. Ce roman a été adapté au cinéma en 2013 sous le titre White Lies (Tuakiri Huna en maori)

  • Passionnée depuis toujours par la cuisine et farouchement convaincue que la santé passe forcément par l'assiette, Valérie Muller, forte de ses recherches et de ses expériences dans le domaine de la nutrition et de la diététique , nous ouvre les portes de sa cuisine...
    Son pari : nous prouver que manger « healthy » n'est pas synonyme de tristesse ni dépourvu de goût.
    Merveilleusement illustré par les photos d'Annabel Robert, ce livre de recettes s'adresse à tous...
    Quel que soit votre régime alimentaire, vous apprendrez à travers ces pages comment manger sain mais savoureux et gourmand.
    Fidèle à son crédo, l'auteure partage sa cuisine santé en nous livrant une foules d'informations, d'astuces et d'infos.
    Comment conserver les aliments, qu'est-ce qu'un glucide ?
    Faire le point sur les huiles ou les modes de cuisson, quelle orientation alimentaire choisir pour conserver ou retrouver la santé ?
    140 recettes pour se régaler, recevoir ses amis, faire attention à sa ligne et quoi qu'il arrive, se faire du bien !!!
    Embarquez pour un voyage culinaire passionné et passionnant ou gourmandise et diététique se marient pour notre plus grand plaisir !

  • Un célèbre mythe polynésien voit l'île de Tahiti naître sous les traits d'un poisson. En des temps très reculés, au nord de Tahiti, dans l'île de Ra'iatea - qui se nommait encore Havai'i -, une énorme anguille avala une jeune fille. Possédé, l'animal se mit à ébranler la terre, dont un morceau se détacha, prenant le large, devenant le poisson Tahiti. Les paroles finales du mythe sont très dépréciatives : Tahiti, île subalterne, n'aurait autrefois eu ni dieux, ni chefs sacrés (ari'i), contrairement à sa glorieuse terre-mère Ra'iatea-Havai'i.
    Qu'en était-il en réalité ? C'est à cette question que tente de répondre l'auteur, dans ce riche ouvrage qui interroge notamment le rayonnement régional du grand marae - temple - "international" de Taputapuatea de Ra'iatea, classé au patrimoine mondial de l'Unesco en 2017

  • Une génération a passé depuis la parution en 1998 de l'ouvrage Des Tahitiens, des Français : leurs représentations réciproques aujourd'hui, dans lequel Bruno Saura faisait le point sur les questions identitaires contemporaines en Polynésie française. Si demeure l'évidence que les Tahitiens continuent d'entretenir une certaine distance avec les Français "métropolitains" installés dans leurs îles, le constat est aussi, aujourd'hui, celui d'une francisation croissante de leur propre société.
    L'intégration à la culture du colonisateur y produit chaque jour de nouveaux effets en matière de langue, de religion, de vie politique, de rapport au corps, au genre, à la famille, à l'habitat, aux loisirs. Il y a là une configuration originale, de l'ordre d'une assimilation culturelle accélérée, à l'intérieur d'une situation coloniale toujours largement consentie.

  • En 2016, l'équipe de rugby à VII des Fidji gagne la médaille d'or aux Jeux olympiques de Rio face à la Grande-Bretagne et devient ainsi la première nation à recevoir cette récompense. Riches d'une histoire aux multiples influences, les joueurs fidjiens sont reconnaissables parmi tous les autres : dextérité, capacité à mêler technique et improvisation, excellente condition physique, habileté dans le un contre un... ce sont des joueurs aux talents multiples, précieux dans une équipe. Cet ouvrage passionnant, très complet mais accessible, propose une plongée au coeur de l'histoire du rugby fidjien. Illustré par des images, d'archives et d'aujourd'hui.

  • Deuxième tome d'une trilogie qui dépeint la vie des petites gens à Tahiti, Frangipanier nous fait retrouver son attachante communauté et les liens qui la font vivre : Materena, Pito et leurs enfants qui ont grandi ainsi que tous les membres de leur quartier, cousins, cousines et taties. Toujours dans la fraîcheur et la gaieté qui traversent L'Arbre à pain, Leilani, la fille de Materena, y manifeste ses élans d'émancipation, pour elle comme pour sa mère, face aux pesanteurs de la société tahitienne.
    Abordée avec la drôlerie, la sensibilité et le style rythmé par les accents d'un parler vrai, cette réalité se laisse déguster dans un cocktail qui a fait le succès du roman précédent et n'a rien perdu de sa saveur. Notamment édité en Hollande, en Angleterre, aux Etats-Unis, au Canada, en Italie, en Espagne, en Norvège, en Finlande et au Brésil, Frangipanier a été finaliste au Grand prix littéraire de New South Wales-Australie en 2005 et du Prix Orange en 2006.

  • Mains de glace

    Patrice Guirao

    «Bob Bennett, un professeur de l'université de médecine de Boston est retrouvé mort dans son labo. Son fils Dylan, un marginal en rupture avec son père, est immédiatement soupçonné.

    Dans le même temps un homme se suicide et un déséquilibré assassine sa famille avant de se donner la mort à son tour. Par quelle tragique énigme ces vies bouleversées et ces êtres sont-ils reliés?
    Elsa, femme de ménage issue de Roxbury, un quartier pauvre de Boston, prête à faire des révélations, est torturée chez elle. On lui a broyé les mains et arraché la langue. Cela n'empêchera pas le passé de remonter à la surface avec ses relents nauséabonds. Boston la sombre nous entraîne dans les bas-fonds de l'âme humaine. Elle nous dévoile un monde dont le vernis craque. Que se passe-t -il dans cette secte dirigée par un illuminé et un escroc handicapé.
    Qui manipule qui ? Qui meurt pour qui ?
    Quelle est cette dette qui plombe les uns et profite aux autres ?
    Pourquoi soudain un test ADN va ébranler la société Bostonienne?
    Qui est derrière ce chaos?
    La «Charles River» charrie des cadavres et des amours en décomposition.
    Le lieutenant Dan Mac Kovec, qu' un lourd passé talonne et sa jeune coéquipière, Jade Disalvo mènent leur enquête jusqu'aux frontières du réel.

    Patrice Guirao nous entraîne dans un thriller sombre et sans compromis et nous fait parcourir les dédales de destins tourmentés et les labyrinthes de psychés dont il s'emploie habilement à nous livrer les clés au compte goutte, jusqu'à la dernière page.

  • Freelove

    Sia Figiel

    1985, Inosia est une lycéenne de terminale belle et brillante. Passionnée de physique, de mathématiques et de questions existentielles, elle connaît aussi tout de Star Trek qu'elle suit sur l'une des trois télévisions de son village des Samoa. Sa vie est réglée autour de trois piliers : l'École, l'Église et la Famille. Lors d'un trajet pour se rendre à la capitale avec Ioage, son jeune et captivant professeur de sciences, elle va lui offrir sa virginité, il va lui enseigner le plaisir : en résulte un amour charnel tout autant que spirituel, véritable symbiose rappelant celle du jour et de la nuit. Un amour fou mais tabou. Car fils du pasteur, père spirituel des villageois, Ioage est considéré comme... son frère clanique.

empty