Le Un

  • LE 1 Hors-Série ; le triomphe de Christo & Jeanne-Claude Nouv.

    Qui aurait imaginé il y a seulement quelques mois l'Arc de Triomphe emballe´ ? Ce sera chose faite du 18 septembre au 3 octobre. Le sculpteur Christo, disparu voila` un an et demi, n'avait cesse´ de travailler a` ce projet.
    Ce hors-se´rie du 1 des arts se propose de raconter et d'analyser l'oeuvre de cette figure de l'art contemporain : la priorite´ donne´e a` la transgression, a` l'e´phe´me`re et a` l'emballage de monuments ou de paysages sans avoir jamais recours a` de l'argent public.

    Le numéro se déplie en une grande affiche illustrée, représentant l'Arc de triomphe empaqueté.

  • LE 1 n.365 ; le français, langue vivante ? Nouv.

    Depuis plusieurs années, la langue française est devenue un véritable champ de bataille où se rejouent les grands débats politiques du moment. Et chacun de donner son avis sur la féminisation de la langue, l'usage du point médian ou la suppression de termes jugés racistes. Sans oublier les échanges, plus techniques mais pas moins vifs, qui entourent la simplification de l'orthographe, la réforme de l'accord de proximité, ou même l'abandon de l'accord du participe passé, un temps évoqué outre-Quiévrain ! Cette initiative belge n'est pas anodine. Elle rappelle à quel point la langue française déborde aujourd'hui des frontières de l'Hexagone, nourrie de mots, de regards, de tournures propres à chaque territoire. Plus que jamais, c'est dans la francophonie que l'avenir de notre langue se joue.

    Un numéro en partenariat avec le Congrès mondial des écrivains de langue française, organisé par l'association Étonnants Voyageurs à Tunis les 25 et 26 septembre.

    Ajouter au panier
    En stock
  • LE 1 n.363 ; médias : la menace Bolloré Nouv.

    La prise de contrôle d'Europe 1 par l'industriel breton Vincent Bolloré est la dernière illustration de la stratégie de conquête déployée par le milliardaire dans le secteur médiatique. À huit mois de l'élection présidentielle, nous avons jugé important de saisir les raisons pour lesquelles il s'attache à acquérir des médias et à refaçonner leur ligne éditoriale selon son idéologie et ses intérêts. Si les succès d'audience sont parfois au rendez-vous, ses pratiques sur les chaînes CNews et Canal+, sa vision du journalisme et de la liberté d'expression ne peuvent qu'inquiéter.

    Un numéro en partenariat avec le site d'information Les Jours.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Notre monde a longtemps été partagé en deux, entre l'espace des hommes et celui des bêtes, de l'autre côté de la lisière. Mais que faire du sauvage quand toutes les jungles, forêts et autres zones naturelles auront été colonisées, -domestiquées par l'homme ? La crise que nous traversons depuis un an et demi a rappelé les problèmes sanitaires que pouvait causer l'abolition des frontières physiques entre humains et animaux. Mais peut-être est-il possible d'aborder la question avec un autre regard ? D'imaginer que cette coexistence forcée pourrait aboutir à une cohabitation apaisée, voire bénéfique, notamment dans les efforts de lutte contre le changement climatique.

    Dans le dernier volet de sa série d'été, le 1 se penche sur les nouvelles conditions de notre relation au vivant. Et dessine les contours d'un monde où hommes et animaux pourraient trouver la bonne distance pour apprendre à vivre ensemble.

    Ajouter au panier
    En stock
  • L'irruption dans nos vies d'une pandémie mondiale, suivie de dispositifs de contrôle jamais déployés jusqu'alors, nous a renvoyé l'écho des récits terrifiants de George Orwell et d'Aldous Huxley, entre surveillance généralisée et privations de liberté. Ce nouveau numéro du 1 des libraires se penche sur la littérature d'anticipation, un genre qui ne cherche pas tant à prophétiser le futur qu'à scruter le présent avec lucidité, afin que celui-ci ne se transforme pas un jour en cauchemar. En seconde feuille, « La Bibliothèque idéale du 1 » explore un roman où la dystopie se teinte de vertiges existentialistes : Le Procès de Franz Kafka.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Depuis plus d'un an, les interdits se sont multipliés au nom d'impératifs de santé : bars et discothèques fermés, mariages réduits à de simples cérémonies, soirées entre amis renvoyées à la clandestinité. La fête a été rangée sur l'étagère des activités non essentielles, voire « inutiles » selon l'Élysée à l'automne dernier. Qu'en est-il aujourd'hui, alors que la levée progressive des restrictions, au bout d'un troisième déconfinement dont chacun espère qu'il sera le dernier, correspond à l'arrivée des beaux jours et des agapes estivales ? Quelle place accorder à ces réjouissances dans nos quotidiens bouleversés ? Ce numéro hors-série du 1 se penche pour l'occasion sur le rôle que joue la fête dans nos existences, publiques et privées.

  • LE 1 n.362 ; Talibans, et maintenant ? Nouv.

    En 2001, l'offensive éclair de la coalition internationale et de l'Alliance du Nord déclenchée en réaction aux attentats du 11-Septembre avait réussi à chasser les mollahs de Kaboul. Mais vingt ans et près de 170 000 morts plus tard, les voilà de nouveau maîtres de la capitale. Dans ce numéro du 1, nous essayons de comprendre les racines de cet échec, d'analyser les erreurs de stratégie d'une guerre qui a mené le pays dans l'impasse, sans vaincre pour autant le terrorisme islamiste. Bref, de saisir pourquoi, d'une déflagration à l'autre, les deux dernières décennies n'auront été qu'une parenthèse qui, en se refermant brutalement, ruine l'espoir de voir s'établir un État afghan stable, à même de faire taire les dissensions ethniques et d'offrir à chacun liberté, éducation et sécurité.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Parce qu'elle la croyait infinie, toujours capable de croître et de se multiplier, l'humanité a mis longtemps à comprendre la nécessité de protéger la faune sauvage. Il a fallu attendre quelques jalons décisifs - la création du Fonds mondial pour la nature (WWF) en 1961, la parution du Printemps silencieux de Rachel Carson l'année suivante - pour que l'alarme soit tirée et la menace exposée. Dans ce second volet de notre série consacrée au monde sauvage, le 1 se penche justement sur le défi de la protection de la faune : comment construire cette arche de Noé moderne ? Faut-il séparer les animaux des hommes pour mieux les conserver ? Ou au contraire adapter nos modes de vie pour leur éviter de s'éteindre ? Et quelles réglementations nouvelles adopter face aux risques actuels ?

    Ajouter au panier
    En stock
  • Un peu délaissés au cours des dernières décennies, nos jardins retrouvent des couleurs depuis quelques années. Plus de la moitié des Français se sont adonnés au jardinage en 2019, un chiffre encore nourri par les confinements de l'an passé qui ont poussé urbains et ruraux à occuper leur temps libre les mains dans la terre. Et le mouvement ne montre aucun signe d'essoufflement : depuis le début de l'année, les jardineries de l'Hexagone affichent une croissance de 20 à 30 % selon les enseignes.

    Comment expliquer cette nouvelle passion française ? Dans ce numéro du 1, nous vous proposons de mettre à nu les racines de cet engouement qui reflète en partie les inquiétudes écologiques et sanitaires de l'époque, tout en les dépassant.

    Ajouter au panier
    En stock
  • LE 1 n.364 ; les 7 vies de Robert Badinter Nouv.

    Par une singulière coïncidence des calendriers, c'est au moment où s'ouvre le procès des auteurs des attentats terroristes du 13-Novembre qu'on va commémorer les quarante ans de l'abolition de la peine de mort. Ce tournant de notre histoire judiciaire restera associé au nom de Robert Badinter qui, dix ans durant, a consacré toute son énergie au service de cette cause. Un combat acharné, loin d'être gagné d'avance, qu'il a mené d'abord en tant qu'avocat, puis comme ministre de la Justice du président Mitterrand. La suppression de la peine de mort n'est néanmoins pas le seul legs de l'ancien garde des Sceaux à la justice et à la société. Ce numéro du 1 revient sur la biographie de cet homme passionné et engagé qui très jeune dut faire face aux meurtrissures de l'histoire.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Un milliard. C'est le nombre d'animaux marins, coquillages et crustacés notamment, décimés en quelques jours dans le nord-ouest de l'Amérique, terrassés par la vague de chaleur de début juillet et son mercure approchant les 50 degrés. Il y a deux ans, ce sont des incendies géants, conséquence de la canicule estivale, qui avaient ravagé l'Australie et provoqué la mort ou la migration de trois milliards d'animaux, reptiles, oiseaux ou mammifères. Sous nos yeux impuissants, une vaste part de la biodiversité disparaissait, réduite à néant. Dans ce premier numéro de notre série d'été consacrée au monde sauvage, le 1 fait le point sur ce processus de destruction.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le 11 septembre 2001, la fumée noire qui s'éleva des tours jumelles de New York ne fit pas que plonger le monde dans un état de sidération. Quand George W. Bush s'adressa le soir même à la nation américaine, on comprit qu'une guerre sans pitié contre le terrorisme était engagée. Mais si la campagne d'Afghanistan bénéficia d'un large soutien, celle qui suivit en Irak vit le front commun se lézarder. Les mensonges au sujet des armes de destruction massives auxquels se livra l'administration Bush pour justifier l'invasion marquèrent le début d'une dérive de l'exécutif américain vers de graves violations des droits de l'homme à l'extérieur de ses frontières et à un piétinement toujours plus marqué de l'État de droit en leur sein, que symbolise le fameux Patriot Act.

    Ajouter au panier
    En stock
  • L'image hallucinante des tours jumelles de New York frappées par les avions-missiles d'Al-Qaïda semblait indépassable dans la mise en scène froide et calculée de l'horreur. Mais de ce brasier humain saturé de métal, de verre et de cendre, d'autres images sont nées comme d'un ventre immonde, là où se perd toute foi dans l'homme. Le traitement des détenus de Guantanamo, l'invasion de l'Irak, ses justifications fallacieuses et, pire encore, les images des sévices perpétrés dans la prison d'Abou Ghraib firent passer les États-Unis du statut de victime d'un épouvantable attentat à celui d'agresseur immoral. L'enlisement, les échecs militaires achevèrent de faire tomber l'Amérique de son piédestal d'hyperpuissance invulnérable.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Ajouter au panier
    En stock
  • Quoi de commun entre le quarantième anniversaire de l'élection de François Mitterrand et la crise sanitaire que nous traversons encore ? La culture. Hier placée au premier rang d'une politique, elle se trouve aujourd'hui reléguée en accessoire d'une société centrée sur l'économie, et fort malmenée depuis le début de la pandémie. Il n'est pas anodin que Jack Lang ait été autant associé à l'exercice de mémoire autour de Mai 81. Que reste-t-il des années Lang ? Si elle n'est plus l'apanage du Prince, la culture n'est pas pour autant sortie du champ politique. Bien des batailles d'Hernani restent à venir, et c'est tant mieux.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Raréfaction du liquide et percée du sans contact : la vie quotidienne confirme jour après jour que la dématérialisation de l'argent est en marche. Mais cette révolution des usages en cache une autre, bien plus considérable : la contestation du monopole de battre monnaie, que ce soit par des multinationales, comme Facebook, ou par des particuliers - le bitcoin n'étant que la plus connue des centaines de cryptomonnaies qui circulent en ligne. Comment réagiront les États ? Chercheront-ils à mettre un terme à ce foisonnement en veillant jalousement à leur capacité magique de créer de l'argent ? Quels sont les contours du nouveau capitalisme digital qui prend ses marques ? Ce sont toutes ces questions que ce numéro du 1 vous propose de découvrir.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le succès des vaccins à ARN messager nous rappelle que les catastrophes stimulent le génie humain, que la nécessité dissout les conformismes les mieux installés. Loin d'être l'ultime aboutissement d'une saga peuplée de Prix Nobel et de chercheurs anonymes qui ont creusé vaille que vaille leur sillon, cette innovation thérapeutique n'est que la première concrétisation des espoirs portés par l'étude de ces molécules, moins connues que leur cousin l'ADN dont elles sont une transcription. Car la recherche sur les ARN pourrait aussi déboucher sur de nouveaux traitements, pour le cancer, certaines maladies cardiaques et jusqu'à des infections plus rares. Rien ne sera simple, les chercheurs qui tentent de vaincre le VIH depuis des années au moyen des ARN savent qu'ils sont une thérapeutique délicate à mettre au point. Il n'en reste pas moins qu'ils ont déjà bouleversé bien des certitudes.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le terrain mouvant sur lequel Emmanuel Macron a entraîné le jeu politique n'en finit pas de déboussoler les partis. à un an de l'élection présidentielle, la gauche paraît à la peine, faute de savoir se rassembler ou se positionner sur des thèmes clés. Peut-elle néanmoins gagner la présidentielle en 2022 ? Et une femme peut-elle la conduire à la victoire ? Dans cette confusion mêlée d'incertitude, il nous a paru pertinent d'interroger une élue phare du PS, la maire de Paris Anne Hidalgo, pour connaître son analyse sur les enjeux qui attendent sa famille politique, sa réflexion quant aux grandes options à prendre pour le pays, et savoir quel rôle elle pourrait ou voudrait jouer dans la campagne de 2022.
    />

    Ajouter au panier
    En stock
  • Dépendance vis-à-vis de l'industrie chinoise, peurs et inquiétudes nourries par les variants étrangers, souvent venus de pays émergents : le cocktail souverainiste a repris des couleurs face à ces menaces. Mais cette idéologie, qui s'apparente à une forme de protectionnisme, n'a pas attendu l'explosion planétaire du Covid pour se manifester face à une mondialisation dont les effets sont de plus en plus perçus comme inégalitaires. Mais de quoi parle-t-on au juste quand on brandit ce mot de souverainisme qui recrute et divise aussi bien à droite qu'à gauche ?

    Ajouter au panier
    En stock
  • En un an, dopé par le confinement et la fermeture des magasins physiques, le géant de Seattle a connu un bond vertigineux de ses ventes, avec un chiffre d'affaires en hausse de 44 % et une capitalisation boursière qui dépasse à présent les 1 600 milliards de dollars. Reste que la richesse de ses étals et la qualité du service client d'Amazon ne doivent pas occulter les versants plus sombres de son activité, des conditions de travail éprouvantes de ses employés à ses stratégies d'évitement fiscal. L'empire de Jeff Bezos, dont les ramifications s'étendent tous azimuts, est aujourd'hui devenu si puissant qu'il inquiète les États.

    2e feuille : « Fake News, mensonges et Vidéos », en partenariat avec l'exposition Fake News, Art, Fiction, Mensonge à l'Espace Fondation EDF.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Joe Biden peut-il être ce président thaumaturge, capable de réduire les fractures du pays et de lui faire oublier ses vieilles cicatrices ? A-t-il les instruments nécessaires pour sauver une Amérique au bord du gouffre en janvier dernier ? Locataire du Bureau ovale depuis cent jours, il affiche en tout cas sa résolution, manches retroussées sur sa blouse blanche, brisant les credo économiques des décennies passées au nom de la lutte contre la pauvreté. Pour l'instant, l'Amérique applaudit, le reste du monde aussi. Mais l'opération séduction ne peut durer qu'un temps. Et il faudra davantage qu'un énorme plan de relance pour réussir cette convalescence.

    Ajouter au panier
    En stock
  • La parution coup sur coup du rapport de la commission Duclert, réunie à la demande du président Macron, et de celui du cabinet d'avocats américain Muse, commandé par les autorités rwandaises, témoigne d'une volonté partagée par Paris et Kigali : s'entendre sur des faits et sur les responsabilités, afin de parvenir à une « forme d'épilogue », pour reprendre les mots du président du Rwanda Paul Kagamé. Mais le dossier est loin d'être clos. En particulier pour savoir jusqu'à quel point les responsables sont aussi, ou non, coupables.

    2e feuille : « QUE FAIT LA FRANCE AU SAHEL ? ».
    Lancée en 2014 dans la foulée des opérations Serval et Épervier, Barkhane, la plus importante intervention militaire française à l'étranger depuis la guerre -d'Algérie, vise à détruire les groupes djihadistes au Sahel. Avec des résultats mitigés en dépit des moyens colossaux qui y sont alloués : près d'un milliard d'euros par an. De plus en plus de voix s'élèvent d'ailleurs pour critiquer la stratégie de la France, voire ses desseins. L'éclairage du 1.

    Ajouter au panier
    En stock
  • LE 1 n.343 ; objectif Mars

    Le 1

    La mission Alpha constitue une nouvelle étape dans l'exploration de l'espace. Thomas Pesquet et les trois astronautes qui s'apprêtent à décoller avec lui ce 22 avril pour gagner la Station spatiale internationale (ISS), à 400 km au-dessus de la Terre, sont chargés de mener de multiples expériences. Nombre d'entre elles ont pour objectif d'étudier les conditions d'un vol habité de longue durée. Cinquante ans après Apollo 11 et les premiers pas d'Armstrong et d'Aldrin sur la Lune, l'idée d'envoyer des hommes sur une autre planète est à nouveau une priorité et Mars, la moins éloignée, fait figure de nouvelles frontières. L'astronaute de l'Agence spatiale européenne aimerait un jour y aller. Sa mission, largement médiatisée, résonne comme une invitation au voyage et au rêve dans ce moment où l'humanité, pandémie oblige, voit ses horizons se réduire.

    Ajouter au panier
    En stock
empty