• À la croisée de domaines de recherche variés, l'histoire culturelle est en pleine expansion. S'appuyant sur ce dynamisme, le présent ouvrage a l'ambition de proposer le panorama culturel d'un siècle particulièrement riche, de 1814 à 1914, non sans revenir sur l'oeuvre fondatrice de la Révolution et de l'Empire. Il montre comment la France, d'abord marquée par l'Ancien Régime culturel, entre à la fin du siècle dans la culture de masse et la société des loisirs. L'éventail des thèmes abordés est très large : livre et presse, éducation, spectacles, politiques et institutions culturelles, littérature, Beaux-Arts, religion et histoire des sciences, etc. 
    Ce livre, qui se veut un outil pour les étudiants de licence et de master en histoire et en sciences humaines, entend également aider un public plus large à mesurer l'apport du XIXe siècle à la culture contemporaine. 

  • Le Second Empire (1851-1870) a longtemps pâti d'une mauvaise réputation. Pendant des décennies, on n'a retenu du règne de Napoléon III que le coup d'État du 2 décembre 1851, l'affairisme, la « fête impériale » et le désastre de Sedan. Même si cette « légende noire » n'a plus vraiment cours, l'histoire de la France des années 1850 et 1860 reste encore pour partie méconnue. 
    Le présent ouvrage, qui ne cherche ni à réhabiliter ni à condamner le Second Empire, a pour but de brosser le portrait d'une époque, plus encore que d'un régime, en s'efforçant de respecter sa richesse et sa diversité. Envisageant ces vingt années sous trois angles différents, il analyse l'histoire politique du régime, étudie la société française sous Napoléon III, et dresse un panorama de l'histoire culturelle de la période. La variété des thèmes abordés et la multiplicité des approches permettent ainsi de dépeindre la France de Morny et d'Haussmann, de Schneider et de Boucicaut, de Claude Bernard et de Labiche.
    La première édition de cet ouvrage a reçu le prix Napoléon III de la Ville de Boulogne-sur-Mer et le prix Second Empire de la Fondation Napoléon. La présente édition, revue et augmentée, intègre les recherches les plus récentes sur la période. 
    Jean-Claude YON est professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Spécialiste d'histoire culturelle du XIXe siècle, il est notamment l'auteur d'ouvrages sur Eugène Scribe et Jacques Offenbach. Chez Armand Colin, il a publié une Histoire culturelle de la France au XIXe siècle (2010) et dirigé le volume Les Spectacles sous le Second Empire (2010).

  • Le Second Empire voit l'essor des pratiques culturelles : le roman policier naît sous la plume d'Emile Gaboriau, le vaudeville avec Labiche et l'opéra-comique avec Offenbach. La danse, la photographie ou les expositions universelles viennent compléter le panorama de cette période.

  • Riche de 425 pièces auxquelles il faut ajouter des nouvelles et des romans-feuilletons, l'oeuvre d'Eugène Scribe (1791-1861) a profondément marqué l'histoire du théâtre dramatique et lyrique. Considéré à son époque comme le premier auteur dramatique français, Scribe est une figure importante du paysage culturel européen du XIXe siècle. Cet ouvrage, première synthèse sur le sujet, s'appuie notamment sur l'étude systématique des riches papiers privés de l'écrivain et propose un portrait inédit de celui qui, le premier, porta sur la scène la société libérale et bourgeoise. De l'inventeur du droit d'auteur au rénovateur du vaudeville et au créateur du grand opéra, du fils de marchand de soieries à l'académicien, c'est le parcours d'une réussite exemplaire qui est ici retracé.

  • Si certains romanciers font le choix d'une science-fiction spectaculaire, voire sensationnelle, Claude Yon fait quant à lui le pari d'une oeuvre tout en finesse et patience, tout en interrogations et tâtonnements pour explorer ce thème majeur du genre qu'est le voyage dans le temps. Écrit au plus près des pensées de son héros - et témoin, aurait-on envie d'ajouter -, ce roman développe une fibre intimiste convaincante, qui restitue au mieux questionnements et découvertes face à l'inconnu qui s'ouvre devant Maxime Sagan. Et dans le même temps, l'auteur de dresser un panorama glaçant de notre futur proche... peut-être plus optimiste de notre futur lointain, si et seulement si les hommes prennent conscience de leurs dérives contemporaines.

  • La légende de Mélusine, telle que les auteurs médiévaux nous l'ont transmise, est racontée, de nos jours, par une passionnante maîtresse de conférences en histoire des littératures anciennes à un auditeur attentif et sous le charme. En même temps qu'un lien se noue entre les deux personnages contemporains, le lecteur découvre la dualité tour à tour séduisante et repoussante d'une Mélusine fée et monstresse. À la frontière du roman et de l'essai, "Mélusine, la féminité inquiétante" nous entraîne au coeur des mythes et légendes qui associent les motifs de la femme, du secret, de la maternité et de la monstruosité. Remontant la filiation de cette figure attachée au Poitou et mettant à jour une constante dans la représentation de la femme, Claude Yon compose un récit aussi érudit qu'enrichissant, aussi captivant qu'efficace, qui questionne et critique avec justesse cette défiance sourde, millénaire et masculine vis-à-vis de la femme.

empty