• En moins d'un an, au terme de campagnes électorales hors norme, les trois grandes nations à l'origine de l'idée moderne de démocratie ont ébranlé la planète, produisant coup sur coup le Brexit, l'élection de Donald Trump et un bouleversement complet du paysage politique français.
    Au-delà des raisons de la vague populiste, que la France a su surmonter, ces trois séismes politiques aux enjeux considérables ont pour toile de fond une attaque en règle contre les fondements de la démocratie libérale.
    Peut-on s'accommoder d'une vie politique où la démagogie, les stratégies de désinformation et les ingérences étrangères à visée géopolitique sont devenues monnaie courante ? Où le contrôle de la véracité des faits circulant sur les réseaux sociaux devient une nécessité quotidienne ? Où les électeurs votent de plus en plus en fonction de leurs émotions, au mépris de l'intérêt général, voire de leurs propres intérêts ? Où toute forme d'autorité établie est devenue suspecte ? Tout cela a-t-il encore quelque rapport avec la démocratie ?
    Dans ce nouvel essai, Laurent Cohen-Tanugi éclaire les multiples aspects d'une menace inédite contre nos libertés et nos valeurs, avant d'explorer les voies d'une contre-offensive et de l'indispensable réconciliation entre sentiment populaire et idéal démocratique.

    Avocat international, Laurent Cohen-Tanugi mène depuis une trentaine d'années une réflexion de fond sur les grandes problématiques politico-économiques du monde contemporain. Il est l'auteur de nombreux essais influents, dont Le Droit sans l'État, L'Europe en danger et Guerre ou paix, essai sur le monde de demain.

  • Depuis vingt ans, l'Europe a raté bien des grands rendez-vous. Désormais, elle est au pied du mur.

  • «" What's wrong with France? " : telle est la question que me posent depuis des mois les amis de la France partout dans le monde.
    Voici ma réponse. »                                                   L. C.-T.

  • Publié il y a plus de vingt ans, d'abord dans la collection "Recherches politiques", puis repris en "Quadrige", cet ouvrage a apporté une meilleure compréhension de la démocratie américaine et du rôle positif qu'y joue le droit. Il présente une vision moins superficielle du libéralisme, fondée sur l'indissociabilité du marché et de la règle de droit. Par là, ce livre a contribué à rénover le courant réformateur en France dans les années 1980 ; on y trouve une réflexion théorique nouvelle sur le droit et la démocratie, à partir de la méthode comparative et dans la lignée inaugurée en son temps par un Tocqueville. Importante préface de Stanley Hoffmann. Dans une postface inédite à cette nouvelle édition, l'auteur analyse les évolutions socio-politiques majeures intervenues en France durant ces vingt dernières années.

  • Quelques mois avant le référendum sur le traité de Maastricht, L'Europe en danger (Fayard, 1992) alertait les décideurs et l'opinion sur les carences politiques de la construction européenne et les défis de l'élargissement, qui devaient conduire, treize ans plus tard, au rejet de la Constitution européenne.
    Avec Le Nouvel ordre numérique (Odile Jacob, 1999), il éclairait la portée multiforme de la révolution des technologies de l'information et de la communication. Son dernier ouvrage, Les Sentinelles de la liberté (Odile Jacob, 2003), publié aux Etats-Unis la même année, explorait l'avenir des relations entre l'Europe et les Etats-Unis à la veille de la confrontation transatlantique sur l'Irak.
    Laurent Cohen-Tanugi est chroniqueur aux Echos et contribue régulièrement au Monde. Il est membre fondateur et administrateur de l'association Notre Europe, au côté de Jacques Delors, ainsi que de nombreux autres clubs de réflexion nationaux et internationaux, dont les Instituts Montaigne et Aspen. Il est membre de l'Académie des technologies, et siège actuellement au sein de la commission sur l'économie de l'immatériel mise en place par le gouvernement français. Il anime un séminaire de politique européenne à l'Ecole normale supérieure, « L'euphorie de l'après-guerre froide n'aura duré qu'une décennie ».

    Le livre :
    Au tournant du XXIème siècle s'ébauche un monde beaucoup plus incertain, marqué par la montée en puissance des grands pays émergents, l'affirmation d'un islam radical hostile à l'Occident, les menaces de prolifération nucléaire et autres risques planétaires. Dans le même temps, le fiasco de l'aventure américaine en Irak et le rejet de la Constitution européenne annoncent la fin de l ère atlantique, caractérisée par le leadership du couple euro-américain sur le système international.
    La mondialisation est désormais le principal moteur des transformations de la planète, mais ni ses détracteurs, ni ses zélateurs n'ont perçu qu'au tournant du nouveau siècle, elle est elle-même devenue un phénomène géopolitique qui comporte ses propres mouvements régressifs : réveil des nationalismes et des passions identitaires, stratégies de puissance, compétition énergétique, guerre et terrorisme. La dépolitisation des mouvements économiques, dogme de la mondialisation libérale depuis les années quatre-vingts, se heurte à la géopolitisation de l'espace économique mondial.
    C'est cette nouvelle équation explosive et la recomposition du monde qui en découle que l'essai lumineux de Laurent Cohen-Tanugi entreprend d'analyser.
    Les Etats-Unis, l'Europe et les autres démocraties sont placées devant un triple défi. Comment accompagner au mieux la spectaculaire montée en puissance de la Chine et de l'Inde et le réveil de l'islam sur la scène internationale ? Comment l'Europe peut-elle éviter la marginalisation dans un monde structuré par le duopole américano-asiatique? Comment l'Occident démocratique peut-il restaurer son leadership politique, pour faire face aux risques multiples du monde multipolaire qui nous attend?
    De la réponse à ces interrogations dépend le cours du siècle qui commence, entre fragmentation et intégration, guerre et paix, ordre et chaos.

  • 1992 devait être l'année du grand marché sans frontières et Maastricht nous conduire " irréversiblement " à l'Union européenne. L'Histoire en a décidé autrement, et les difficultés de la ratification du traité ont, depuis lors, confirmé la vulnérabilité intrinsèque de la construction européenne, dont l'intuition est au coeur de ce livre.
    L'incertitude d'un grand nombre d'Européens sur le sens et les finalités de la Communauté dans l'ère post-communiste, une hostilité nouvelle au Marché unique et à l'Europe du droit, le procès généralisé de son " déficit démocratique ", le réveil des nationalismes, les pressions suscitées par la volonté d'adhésion d'un nombre croissant d'Etats: autant de périls qui, si l'on n'y prend garde, auront tôt fait de miner les efforts de consolidation de la Communauté, dont dépend sa capacité à faire face aux bouleversements géopolitiques en cours.
    Chacun de ces périls se nourrit pour une part de faux problèmes, qu'il faut désamorcer, et, pour l'autre, de vraies questions qu'il ne faut pas craindre d'aborder de front. Car rien ne serait plus dangereux pour l'avenir du projet européen que de laisser le monopole de la critique à ses ennemis de toujours.
    Chronique d'une crise annoncée, ouvrage de référence dans le débat sur Maastricht, L'Europe en danger éclaire du même coup les enjeux clés de la construction d'une union politique européenne dans les prochaines années.
    Normalien, agrégé de lettres et diplômé de Harvard, Laurent Cohen-Tanugi (1957) poursuit une double carrière d'avocat et d'écrivain. Membre d'un cabinet renommé de juristes internationaux et conseiller de nombreuses institutions publiques et privées, il s'est fait connaître par deux essais de réflexion politique, Le droit sans l'Etat (1985) et La Métamorphose de la démocratie (1989).

  • Au cours des quelques années qui nous séparent de la fin du siècle, les quinze Etats-membres de l'Union européenne et les 380 millions de citoyens qu'ils représentent décideront de l'avenir du projet politique le plus ambitieux et le plus bénéfique de l'histoire contemporaine.
    L'évolution du monde et les prochaines échéances de la construction européenne leur imposeront en effet de choisir entre une Europe forte et une Europe faible, c'est-à-dire, en définitive, entre l'influence ou l'insignifiance du Vieux Continent sur la scène internationale. Si chacun d'entre eux prétend vouloir la première, le clivage est en réalité profond entre les Etats qui sont prêts à consentir les efforts nécessaires et à accorder à l'Union les moyens politiques et institutionnels lui permettant de se doter d'une monnaie unique, de s'affirmer sur la scène diplomatique mondiale et de réussir l'intégration de l'Europe centrale et orientale, et ceux qui, au nom d'une " nouvelle Europe ", entendent remettre en cause le projet de Jean Monnet et de Robert Schuman.
    Entre les deux, la France hésite.
    Face au trouble de l'opinion et à l'attentisme des gouvernements, l'essai de Laurent Cohen-Tanugi dénonce la dérive subie par la construction communautaire depuis la chute du mur de Berlin, éclaire les enjeux de la réforme institutionnelle de 1996, de l'union économique et monétaire et du grand élargissement vers l'Est, et s'efforce de répondre à l'une des interrogations capitales de l'après-guerre froide: le projet communautaire est-il extensible à la totalité du continent, et à quelles conditions?
    Normalien, diplômé de la Harvard Law School et avocat aux barreaux de Paris et de New York, Laurent Cohen-Tanugi, 38 ans, est membre d'un cabinet renommé de juristes internationaux. Il a déjà publié trois essais de réflexion politique: Le Droit sans l'Etat (1985), La Métamorphose de la démocratie (1989) et L'Europe en danger (1992).

  • Comment redonner du souffle aux pays européens dans un contexte mondial toujours plus dur ? Comment faire évoluer le « modèle social » européen tout en développant la croissance et le pouvoir d'achat ? Comment redonner aux États membres la capacité de peser internationalement ?Chargé d'une mission de réflexion sur l'Europe dans la mondialisation, à la veille de la présidence française de l'Union européenne, Laurent Cohen-Tanugi analyse les forces et les faiblesses de sa stratégie économique et sociale, les défis et les opportunités auxquels elle est confrontée. Si elle veut rester dans la course, l'Europe doit passer à la vitesse supérieure. Voici une vision stratégique qui permettra aux pays d'Europe de mieux s'adapter à la mondialisation et de contribuer ensemble à la façonner. C'est à cette condition que l'Union européenne retrouvera la confiance de ses citoyens. Le rapport Cohen-Tanugi a suscité dès sa publication un vif intérêt à travers l'Union européenne et devrait inspirer les débats et les politiques de demain. Avocat international, Laurent Cohen-Tanugi mène depuis une vingtaine d'années une réflexion de fond sur les grandes problématiques politico-économiques du monde contemporain. Il est l'auteur de plusieurs essais influents, lus et traduits à l'étranger, dont Le Droit sans l'état, Les Sentinelles de la liberté et, dernièrement, Guerre ou Paix. Il est membre de l'Académie des technologies et administrateur de plusieurs think tanks internationaux.

  • Le bicentenaire de 1789 peut être l'occasion d'un examen critique de l'héritage révolutionnaire, d'un renouveau du débat politique en France. Laurent Cohen-Tanugi montre en juriste, expert de la société américaine, comment l'idéal jacobin de l'État fait obstacle à des transformations nécessaires et utiles à la démocratie. Laurent Cohen-Tanugi est avocat au barreau de New York. Praticien de la vie économique internationale, mais aussi analyste des institutions françaises et américaines, il a publié en 1985 un essai remarqué, Le Droit sans l'État.

  • Fruit des mutations de l'ordinateur, du téléphone et de la télévision, la révolution de la communication occupe une place sans cesse croissante dans notre environnement quotidien. Vecteur d'une nouvelle croissance, voire d'une « nouvelle économie », elle est le phénomène industriel majeur de cette fin de siècle et prépare la future société de l'information. Mais le tourbillon incessant des innovations technologiques et des batailles industrielles tend à occulter l'essentiel : ce chaos créateur est en train de donner naissance, à l'échelle du monde, à de nouveaux rapports économiques et stratégiques. Laurent Cohen-Tanugi démonte ici les ressorts de ce nouvel ordre numérique et en dévoile les lignes de force et les défis. Sa conclusion est claire : il est grand temps pour l'Europe d'investir pleinement dans la nouvelle économie de l'information - aujourd'hui largement dominée par les États-Unis - et de peser de tout son poids sur les évolutions en cours, sous peine de rater le train du troisième millénaire. Laurent Cohen-Tanugi est l'auteur de plusieurs essais marquants sur la démocratie et la construction européenne, dont Le Droit sans l'État (1985) et L'Europe en danger (1992). Membre des barreaux de Paris et de New York, il est l'un des associés du cabinet d'avocats internationaux Cleary Gottlieb Steen & Hamilton, dont il coordonne notamment les activités dans le secteur de la communication en Europe.

  • Qu'en sera-t-il demain de l'Europe et de l'Amérique, de leur communauté de destin fondée sur l'héritage des Lumières et éprouvée par deux conflits mondiaux ? Contre toute attente, la rupture historique du 11 septembre a creusé le fossé entre les deux rives de l'Atlantique. Depuis quelques années, les incompréhensions se multiplient et la méfiance s'insinue sur les lieux de la solidarité. Renvoyant dos à dos la thèse dominante d'une simple antipathie passagère comme celle d'un profond divorce idéologique, Laurent Cohen-Tanugi montre comment les grandes évolutions des dernières décennies, politiques comme stratégiques, économiques comme culturelles, ont produit cet éloignement. Mais il n'en plaide que plus fortement pour une alliance renouvelée, dont il explicite les conditions. Seules une Europe résolument engagée sur la scène internationale et une Amérique pleinement consciente de ses responsabilités planétaires pourront rendre sens à un monde en désarroi. En servant, ensemble, la cause de la démocratie et du développement. Laurent Cohen-Tanugi est l'auteur de plusieurs essais marquants, dont Le droit sans l'État et L'Europe en danger. Associé du cabinet d'avocats internationaux Cleary Gottlieb, membre fondateur de l'Institut Notre Europe au côté de Jacques Delors, il compte parmi les spécialistes reconnus des affaires européennes et transatlantiques.

  • L''effondrement du bloc soviétique, la mondialisation, puis les attentats du 11 septembre 2001 et l'intervention américaine en Irak n'en finissent pas de bouleverser l'ordre international et l'équilibre du monde occidental. De Berlin à Bagdad, de 1992 à 2005, cette chronique de l'après-guerre froide éclaire « en temps réel » les moments clés de la construction de l'Europe et de la relation transatlantique au cours de cette période charnière. On y lit au fil des années la lente et prévisible dérive menant à la double crise contemporaine du projet européen et de l'Alliance atlantique. Un témoignage lucide et engagé sur la difficulté des démocraties occidentales à exercer un leadership collectif dans un monde en mutation. Laurent Cohen-Tanugi est l'auteur de plusieurs essais marquants, dont Le Choix de l'Europe et Les Sentinelles de la liberté. Associé du cabinet d'avocats internationaux Skadden Arps, membre fondateur de l'Institut Notre Europe au côté de Jacques Delors, il compte parmi les spécialistes reconnus des affaires européennes et transatlantiques.

empty