• Avec ce nouveau volume des Contes des sages, l'auteur retranscrit les légendes issues de siècles de tradition orale. Dédaignée par l'envahisseur romain, la culture celte est pourtant ardente et spirituelle, et ses symboles sont universels. Elle a fort heureusement survécu ; ces contes nous restituent son univers foisonnant de sagacité et d'images émouvantes. Pour raconter l'imaginaire celtique il fallait un barde, tant la musicalité et la poésie infusées dans ces contes et légendes s'entrelacent avec la sagesse. Ces Contes des sages celtes s'égrènent donc aux mélodies des harpes. On entre dans la forêt enchantée, dans l'océan de fougères de la déesse et l'antre du farouche protecteur du chaudron des rois. La poésie en est la porte. Au pays celte, elle fait loi. Car ici, la langue de bois retrouve sa force évocatrice et son sens originel. Un univers de druides, de bardes et d'enchanteresses rassemblé pour une fête bucolique, servi par une iconographie soignée. Patrick Fischmann y conduit une épopée généreuse en conteur amoureux du monde.

  • Pour donner vie à ces Contes des sages gardiens de la terre, Patrick Fischmann a composé un hymne à la nature qui fait corps avec l'être humain. Il nous sert, avec jubilation et gratitude, un cocktail gourmand d'ancêtres bienfaisants et généreux. On rencontre un panel d'arbres et de pierres de sagesse, de créatures fraternelles. On côtoie une nature bienfaitrice, une proche parenté qui sort de la terre ou de l'aubier pour secouer notre ignorance.

    Cette clairvoyance secoue notre monde dénaturé et s'offre en escorte au réveil de notre humanité. Car nous dit encore l'auteur, nous devons cesser d'agresser tout ce qui vit, retourner à la nature, nous considérer comme les fragments d'une source unique. Et agir en conséquence.

    /> Des contes émouvants, profonds et drôles, rassemblés pour une fête bucolique et servis par une iconographie soignée. Patrick Fischmann y conduit sa caravane moussue en conteur amoureux du monde. L'auteur signe ici son treizième titre dans la collection des « Contes des sages ».

  • Les nomades observent le monde et lisent dans la nature les signes avec lesquels ont été créés les contes. Ils puisent dans une terre de légendes où l'homme est le frère du loup. Cette vision des peuples premiers chemine parmi les indiens, les aborigènes, les pygmées, les tziganes. Elle se pose sur le bois des rennes de la Taà¯ga, les yourtes mongoles, les voiles des gitans de la mer. Elle imprègne la culture himba, zoulou, papou, inuit, lapone. Elle secrète la langue du bushman et le silence du camp Touareg. Tous ces peuples qui pratiquent l'art de l'errance savent que la source de toute chose se manifeste dans les histoires que l'on créé pour apprivoiser le vide, dire ce qui n'a pas de nom. Une anthologie du légendaire nomade, vingt huit récits cocasses, tendres, profonds, épiques, des versions inédites où transpirent le bon sens et l'amour des hommes vrais. Un duo éclatant avec une iconographie choisie, un sage voyage dans le respect des traditions lyriques qui animent les grands vagabonds. Patrick Fischmann conduit sa caravane de sages nomades en conteur amoureux des peuples et des pistes.
    Imprégné de ses rencontres avec les peuples premiers, fidèle à  une poétique de métamorphose, il confie aux grands espaces et aux errants avisés le soin de nous inspirer une autre façon de rêver le monde.

  • Ce recueil nous porte au coeur de la pensée ancienne, dans un entrelacs de récits mythologiques, d'échos, dialogues et métaphores passés au souffle des sages qui inventèrent la philosophie.
    On rencontre Dionysos, Thésée, Pan, Chiron, Héraclite, Socrate et Épicure. On suit Diogène dans les rues d'Athènes et le dieu gouailleur Momos. On entend les voix sublimes d'Orphée, d'Apollon, d'Arion, de Sapho. On contemple la beauté d'Aphrodite et l'on voit paraître l'Odyssée. Diotimée la devineresse nous invite dans sa grotte. Platon, Aristote, Empédocle nous parlent. Et Gygès, Eratosthène, Pythagore, Périclès, Hercule, Anaxagore... Puis, les Muses et les nymphes nous conduisent vers Pygmalion, qui met au monde l'âme de la Grèce.
    Un voyage ingénieux et coloré où le miroir des dieux et des héros se reflète dans l'esprit des philosophes.

  • Une aventure quantique. Maison d'arrêt d'Orléans, de nos jours. Polo a rejoint la cellule du Vieux Matéo. Après avoir commis un grabuge salutaire au réfectoire et fait ses quinze jours de mitard, il monte une bibliothèque qui va se révéler telle une porte aux étoiles. Celle-ci nourrit et éclaire de trouvailles éblouissantes les expériences cocasses d'une bande inénarrable et attachante de détenus-footballers, secoués et réveillés par la pratique ingénieuse inspirée de leurs lectures. Ayant tout leur temps, ils découvrent en observant leur monde (un modèle d'enfermement), qu'il ne peut résister devant l'inventivité et la révélation du jeu pur et de ses états quantiques. Leurs croyances s'effondrent et les synchronicités pleuvent, des alliés inattendus surgissent. Une aventure totale qui va mener les pêcheurs de possibles à changer avec ferveur de paradigme et de réalité. L'auteur brosse une galerie de portraits, émouvante et drôle, et une métaphore résolument positive sur la grande mutation humaine en cours, nous plongeant avec jubilation dans la voie de la conscience.

  • Les Contes des sages de la Sologne et du Berry offrent une belle palette de récits inédits : épopée solognote, "dames blanches" que côtoient Templiers, alchimistes de Bourges, sorciers de Sancerre, arbres et fontaines sacrées.On voit les rois du monde, on croise les meneux de loups, les esprits sauvages et purs des justes avant qu'ils ne soient sanctifiés.L'imaginaire Centre-France révèle des saveurs cousines de celles qu'on goûte en terres lointaines. Le légendaire solognot-berrichon dévoilé par l'auteur, nous fait communier avec une âme dont l'exotisme nous ravi. Fort de son expérience avec des cultures réputées chamaniques ou nomades, Patrick Fischmann nous guide dans une redécouverte de l'imaginaire de sa région. Il évite les clichés convenus, ose s'aventurer dans les recoins d'une sagesse irriguée par une riche histoire et fête la nature d'un peuple attachant et inventif. Il place le récit traditionnel dans une vision universelle, documentée et poétique où la langue est reine.

    Après les Contes des sages chamanes, les Contes des sages peaux-rouges en duo avec Pascal Fauliot, les Contes des sages nomades et Contes des sages qui lisent dans les étoiles en solo, Patrick Fischmann s'attelle à la sagesse régionale. Auteur, musicien, conteur, il est aussi le fondateur du Théâtre du Vivant.

  • Les grandes images populaires de la Sologne forment une constellation de souvenirs mythiques. Les dieux arborescents rencontrent les divinités de l'eau, les rites lunaires et solaires se croisent, de vieilles idoles continuent d'exister dans la clandestinité au sein même des nouvelles formes. Les sources grecques, romaines, celtes et chrétiennes s'entrecroisent et se répondent à l'évocation de ces grandes images.
    La course des astres, les déchaînements de la nature, les mystères de l'amour, de la vie et de la mort sont les arrière-plans des grands mythes. La Sologne connaît ses Déesses Mères, Vierges Noires, sourciers, Saints, animaux mythiques, Dieux et mystères.
    En s'imprégnant du fond légendaire, l'auteur nous propose d'y découvrir une véritable mythologie solognote, riche et singulière, disponible aux « Modernes » que nous sommes.
    Si les « Chasses marées », « Tire-Bras », « Dames Blanches » et « Femmes sans têtes » évoquent un passé folklorique avec son lot de superstitions, ne nous y trompons pas : ces images fabuleuses nous parlent aussi de nous mêmes.
    De la Malnoue à la Belle Fontaine, il y a tout un itinéraire qui s'offre au pèlerin de l'imaginaire, toute une métamorphose que l'auteur nous propose pose de vivre avec lui.
    Musicien, Chanteur, Conteur, Patrick Fischmann a choisi de nous jouer de cette Sologne là. Une interprétation dans les ondoiements de l'eau et de la lune, une oeuvre originale riche et argumentée qui devrait surprendre et captiver ses lecteurs.

  • Conte musical pour petits et grands. Dans ce conte émerge un savoir ancien qui est en partie celui de l'homme chasseur immergé dans la nature. Il nous dit que l'homme est le lieu de rencontre de tous les règnes.

    Le conseil des tisserands c'est l'assemblée plénière des vies minérales, végétales et animales qui tissent en milliards de petits points, la vie terrestre.

  • @90@A beautifully illustrated collection of old-world Jewish tales of faith and morality. @91@@90@@16@@91@@18@Jewish Stories of Wisdom@19@ is the perfect antidote to our busy, modern lives. It serves as a daily companion that one can return to again and again for a much-needed moment of spiritual sustenance. The 34 stories in this uplifting collection can be read in solitude or shared with others. Among them are "The Poet and the Pirate," "The Language of the Kings," "The Laughter of the Light," "The True Beauty," and many others. @90@@16@@91@@90@@20@Patrick Fischmann@21@ is a writer whose work is to gather stories from around the world for a multicultural and spiritual awakening. He is the author of dozens of titles including several in the @18@Contes des Sages@19@ series published by Editions du Seuil in France. He is a storyteller, singer, and multi-instrument songwriter. He lives in France.@91@

  • Début du XXIe siècle, un groupe de chercheurs se retrouve au pôle Nord en huis-clos pour l'incroyable mission Terre verte. En capturant la silhouette lumineuse qui emporte les âmes des défunts, c'est toute leur vision
    du monde et le monde lui-même qui est emporté aussi. L'intrusion d'une jeune fille d'ailleurs dans le réel va provoquer la plus bouleversante des métamorphoses. Guidée par l'innocence et la pureté des dernières bêtes
    sauvages, cette renaissance s'accomplit en treize jours. Une galerie de portraits hauts en couleur et une accélaration prodigieuse de la conscience pour une humanité qui abandonne enfin sa peur de vivre. Conteur, musicien, chanteur, auteur... Patrick Fischmann réunit un imaginaire foisonnant à une
    poésie qui prend soin du monde. Fondateur du Théâtre du vivant, il oeuvre pour une constellation d'artistes passeurs qui s'interrogent ensemble et
    contribuent à changer de rêve. Dans ce roman, il penche naturellement vers le
    fantastique, dans une ambiance résolument poétique et musicale.

  • Trois femmes et deux hommes aux étranges qualités naturelles fuient un pays en proie au terrorisme et aux manipulations diverses. L'avenir semble bien sombre. Inspirés, ils reçoivent d'ici et d'autres dimensions, l'aide des meilleurs alliés de l'imaginaire.

  • Nous nous sommes perdus. Pas dans une forêt profonde ni au coeur de la toundra. Peut-être alors nous serions-nous trouvés. Nous errons par-delà les frontières floues de notre terre natale, de notre sentiment d'appartenance et de notre intériorité. Nous avons repoussé le coeur du monde aux environs de l'être : la Nature et notre nature sont passées en périphérie, nous sommes piégés dans les faubourgs lointains de Natura, bloqués et enfermés dehors, environnés de ce qui n'est plus nous. Nous devons comprendre en toute clarté les motifs de la guerre menée contre la Nature. L'environnement est un mot malade. Quand il sera guéri nous lui trouverons bien un autre patronyme, un qui soit à la fois dehors, dedans, autour et au chaud.

  • Et si les blessures de l'orme et du platane, si le long cri des abeilles et la soif de l'humus témoignaient des vertus que nous avons follement gâchées ou égarées ? Et si les écorces altérées, les canopées privées d'oiseaux, les ruches sinistrées nous racontaient la sombre histoire de nos dons déchus, de nos richesses abandonnées au profit des désirs rapaces et des privilèges insensés accordés à notre seule espèce ? Et si l'on retrouvait un chemin d'unité pour réunir les étincelles perdues et reconstituer le grand cercle des vivants ? En recueillant l'Homélie des silencieux l'auteur a rencontré des alliés invisibles vigoureux, des héros dont le patriarcat et l'oligarchie destructeurs de la nature ignorent l'existence. Cette aide légendaire inspirée par les voies mystérieuses de la fantaisie est saisissante. En ce moment dramatique qui voit l'immunité de notre espèce fragilisée et l'ensemble du vivant soumis à la déraison, une voix inhabituelle et salutaire s'offre à nous, avec un flot poétique qui nous encourage à prendre soin du monde.

  • Après le beau succès des Contes des sages gardiens de la Terre, ce nouveau volume des Gardiens de la mer constitue une sorte de "manifeste poétique" qui nous plonge dans l'imaginaire des sagesses populaires, de la Manche à l'Atlantique, de la Baltique à la Méditerranée, des eaux du Pacifique à la mer du Japon... Une traversée initiatique aux côtés d'animaux marins, de héros légendaires et de simples pêcheurs. On y rencontre la princesse Otohimé du Japon, le Vieux de la mer des Tartares, d'indomptables pirates, druides, bardes et autres sirènes. Au coeur de cette "galerie marine", les récits convoquent le peuple des océans, des dauphins fidèles compagnons des hommes aux baleines offrant leur rêve et leur souffle au monde.

    /> En cette époque de "tempête écologique", les auteurs font appel à leur talent de conteurs, en écho aux traditions populaires, pour ainsi contribuer à l'éveil des consciences, et sauvegarder cette source-monde que sont les mers, mères nourricières, réjouissantes, parfois terrifiantes, riches de légendes universelles qui façonnent nos imaginaires, et dont chaque goutte irrigue notre planète bleue.

  • Voici une cavalcade de contes qui célèbrent le cheval, compagnon fidèle de tous les peuples du monde. Nous galopons ainsi de la Chine à l'Afghanistan, de la Russie au pays du Maghreb en passant par les territoires indiens d'Amérique du Nord ou les prairies bretonnes, au côté de chevaux fascinants. On traverse avec eux vingt récits épiques ou merveilleux, mais toujours émouvants parce que la relation entre les humains et les chevaux n'est jamais anodine. Ces contes, souvent issus de traditions orales, ont été collectés par Patrick Fishmann, qui nous les transmet dans sa langue de grand conteur voyageur. Fragile poulain ou robuste mustang, chaque animal de ce recueil nous parle d'humanité, d'amour, de courage, de sagesse ou d'évasion féerique, quand c'est la licorne qui rejoint le troupeau.

  • Ces contes peaux rouges sont issus des nations lakota, apache, iroquoise, navajo, pueblo, ojibwé, blackfoot, kiowa, pawnee, salish, caddo... Malgré l'originalité et la gamme étendue des visions, il y a une profonde unité commune à  tous ces peuples. La grande clairvoyance des indiens d'Amérique apparait plus que jamais essentielle à  notre monde qui a rompu le lien sacré avec la Nature et le Vivant. Ce recueil est une opportunité de revisiter cette pensée première avec un oeil neuf, à  travers des récits variés, dans des versions inédites où s'expriment profondeur, humour, magie et louanges à  la Beauté. Après les Contes des sages chamanes, Pascal Fauliot et Patrick Fischmann signent leur deuxième ouvrage à  quatre mains. Tous deux conteurs et musiciens, ils mettent leur passion et leur connaissance intime de cet univers au service de l'à¢me indienne, osant recréer pour les oreilles d'aujourd'hui, une « parole-médecine » touchante et plus que jamais nécessaire.

empty