• Depuis Marco Polo évoquant le lointain Cipango, le Japon fascine les Occidentaux.
    Et il intrigue aussi ses voisins Chinois. L'argumentaire sur la singularité des Japonais, vus comme impénétrables, spéciaux sinon bizarres, nourrit depuis des siècles une avalanche d'idées reçues que le passage dans la modernité technique apparemment contradictoire avec une tradition réinventée n'a fait que renforcer.
    Des anciennes générations du « péril jaune », qui se complaisaient à dire que les Japonais étaient incompréhensibles et dangereux, à la fascination actuelle, et planétaire, pour la « J-Pop culture », mélangeant animê, manga, samurai, sushi, karaoke, tofu, sûdoku, origami et autres yakuza... les clichés sont légion qui méritent d'être décortiqués dans cet ouvrage, véritable panorama du Japon contemporain.

  • Une région au coeur de la croissance mondiale.

    L' Asie du Sud-Est représente plus de 650 millions d'habitants répartis dans 11 pays. Autrefois théâtre de conflits, aujourd'hui lieu de croissance, cette Asie du contraste doit relever de nombreux défis :

    - Composer avec des héritages historiques et politiques variés.
    - S'accommoder de milieux naturels hétérogènes et parfois contraignants.
    - Construire un développement économique à partir de fortes disparités nationales.

    Les 80 cartes et infographies nous invitent à découvrir cette région, entre Inde et Chine, qui devient un carrefour vital de l'économie mondiale.

  • Plus de 100 cartes et infographies pour dresser un portrait actuel du Japon, un archipel de contrastes qui tente de se réinventer.
    - Après le miracle économique, le Japon entame une nouvelle ère, celle d'une croissance ralentie.
    - Le pays connaît de profondes évolutions : tournant technologique raté, endettement public massif, transition énergétique en cours.
    - Une société nippone en mutation : condition féminine, vieillissement, pauvreté.
    - De profondes transformations de l'espace urbain : entre modernisation des mégalopoles et déserti?cation des campagnes.
    Cet atlas présente des documents inédits sur les villes, la transition énergétique, le Japon électoral, l'espace sacré, les pauvres, la pègre...

  • Cet ouvrage, véritable référence en géographie régionale, examine en profondeur les fondements historiques des structures spatiales asiatiques et propose une analyse très fine et entièrement mise à jour de la dynamique des onze États qui composent l'Asie du Sud-Est aujourd'hui.
    Après un panorama de la trame spatiale des héritages propres à l'Asie du Sud-Est, l'ensemble des États sont étudiés selon des rapprochements comparatifs : les grands États archipels, les Philippines et l'Indonésie, dont s'est affranchi le Timor oriental ; l'État dédoublé que représente la Malaisie ; les petits États milliardaires, la cité-État de Singapour et le sultanat de Brunei ; les États jumeaux non identiques, la Thaïlande et la Birmanie ; les États tampons du Laos et du Cambodge et enfin le Vietnam, réunifié après de longues périodes de division.
    Sont enfin abordés les grands défis auxquels cette région désormais incontournable dans la mondialisation est confrontée en termes de développement économique et social, agricole et urbain.
    Un ouvrage assorti de 80 cartes originales et de 27 tableaux présentant les données les plus récentes.

  • Les pays en transition vers l'économie de marché que sont le Cambodge, le Laos et le Vietnam n'échappent pas au mouvement d'urbanisation accélérée que connaît actuellement l'ensemble de l'Asie du Sud-Est. Ils rencontrent cependant des problèmes particuliers, tant sur le plan du fonctionnement que des modes de développement urbain, du fait même de l'ambiguïté de leurs structures politico-administratives. L'ouvrage met ainsi en évidence la spécificité des processus d'urbanisation en cours, les logiques d'action qui les portent et les solutions originales proposées par les pouvoirs publics dans des villes telles que Phnom Penh, Vientiane, Hanoi et Hô Chi Minh-Ville. A travers les exemples de Bangkok et de Chiang Mai, le modèle d'urbanisation thaïlandais, emblématique du libéralisme économique, est examiné en contrepoint.
    />
    Pour chaque pays, les processus et dispositifs opérationnels sont analysés selon trois entrées :
    La gouvernance et la planification urbaine et territoriale ;
    Les questions foncières ;
    Les enjeux environnementaux et de conservation du patrimoine dans la mutation urbaine.

    En reconnaissant la transition urbaine comme un vecteur majeur de la transformation économique et sociale, l'ouvrage propose ainsi une lecture inédite de la reconfiguration des liens entre société et territoire à l'oeuvre dans les pays anciennement sous économie administrée.

  • Vivre à Hong-Kong

    Serge Berthier

    Facettes de la « perle de l'Orient ».

    Hong Kong. Environ sept millions d'habitants pour une superficie de plus de 1 100 km2. Une ville-monde, une mégapole, un monstre, un mythe qui fascine.
    Pour y avoir vécu de nombreuses années, Serge Berthier parvient pourtant à la démythifier et à nous la rendre accessible, voire compréhensible. Il en retrace d'abord l'histoire, celle d'un territoire au passé chaotique et mouvementé.
    Avec ces Chinois d'origines diverses et réputés si secrets, des liens se sont noués qui autorisent l'échange, la confiance et, sous forme de dialogues, débouchent sur des confidences instructives.
    Dans une approche plus intime, il propose une promenade dans les rues de la ville, ainsi que des portraits d'habitants emblématiques, auxquels il donne la parole.

  • Jinshan peut être considérée comme une ville trois fois nouvelle, recréée successivement, d'abord à sa création en 1386 dans l'objectif de renforcer le système défensif national, puis en tant que ville satellite en 1972, et enfin comme ville nouvelle depuis la fin des années 1990. Ces transformations résultent à la fois de la transformation et de la structuration territoriale de la métropole shanghaienne et de l'histoire des villes satellites et des villes nouvelles depuis la fin des années 1950. Cette évolution se produit non seulement à l'échelle locale et dans les espaces internes des villes satellites ou des villes nouvelles, mais aussi plus largement aux échelles municipale et régionale.

    Cette recherche s'intéresse à la forme urbaine et s'est enrichie d'un questionnement sur la mixité fonctionnelle, un facteur clé pour interpréter les phénomènes urbains apparus dans la fabrication des villes nouvelles chinoises.

    Avec une préface de Pierre Clément.

  • "Le Tamil Nadu est un état qui compte 72 millions d habitants. C est touristiquement un paradis hors pair et l un des états où la croissance économique est très significative. Au sommaire de ce numéro : Une civilisation ancienne - Économie et politique - La société tamoule d Inde et d ailleurs - Langue et littérature - Le cinéma tamoul - Les arts au pays tamoul - La cuisine tamoule - Actualité"

  • "L histoire du Myanmar, présentée ici, est construite autour de ces trois ou grandes périodes durant lesquelles Myanmar, ou la Birmanie, a atteint non seulement une prédominance militaire et politique mais surtout un épanouissement de sa civilisation dans un enthousiasme créatif dont il reste de très nombreux vestiges. Le voyageur retrouvera encore aujourd hui la trace de ces cycles impériaux, mais aussi, celle du caractère patient, tolérant et épicurien de ses habitants."

  • Dans ce carnet de voyage, l'auteure nous conduit, avec des aquarelles réalisées sur le vif, à travers l' Inde du sud.

  • L'Asie

    ,

    • Breal
    • 5 Février 2016

    Un manuel en bichromie actualisé intégralement pour tenir compte de l'actualité et le rendre conforme au nouveau programme des classes prépa commerciales ECS (histoire géographie, géopolitique du monde contemporaine, 2e année module 4).
    Des cartes, des graphiques, des extraits d'ouvrages de référence et d'articles de presse, des exemples concrets pour permettre aux étudiants d'illustrer leur démonstration aussi bien à l'écrit qu'à l'oral.
    Des auteurs professeurs en prépas commerciales étant également des références scientifiques.

  • Au dernier tiers du XIXème siècle, la Corée entre dans une séquence de mondialisation pendant laquelle l'école primaire [à travers la géographie] exalte [...] différentes manifestations de « grandeur nationale » (Grataloup, 2009). La Corée traverse une série de ruptures géopolitiques dont la géographie scolaire enregistre les répercussions. L'analyse historique définit une périodisation en quatre moments qui correspondent pour le pays à une gamme de situations politiques allant de l'indépendance à l'occupation. Cette analyse permet de comprendre pourquoi, aujourd'hui, l'enseignement de la géographie n'est pas, pour une majorité de décideurs en Corée du Sud, une réponse adaptée à la compréhension des enjeux géopolitiques régionaux et mondiaux par les citoyens sud-coréens. Entre, d'une part, la nation coréenne dont la géographie scolaire est une des voies d'expression de l'identité collective, dans sa dimension spatiale, et d'autre part, les empires qui mettent leur marque sur cet espace national, et simultanément, sur la géographie scolaire, cette dernière se trouve en tension, dans ses contenus comme dans leur organisation.

empty