• Une vie

    Simone Veil

    • Librairie generale francaise
    • 26 Août 2009

    Simone Veil accepte de se raconter à la première personne. Personnage au destin exceptionnel, elle est la femme politique dont la légitimité est la moins contestée, en France et à l'étranger ; son autobiographie est attendue depuis longtemps. Elle s'y montre telle qu'elle est : libre, véhémente, sereine.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Zemmour contre l'histoire

    Collectif

    • Gallimard
    • 3 Février 2022

    «Faire mentir le passé pour mieux faire haïr au présent... et ainsi inventer un futur détestable.»Éric Zemmour aime à se faire passer pour un intellectuel et l'histoire occupe une place à part dans la construction de sa figure publique. Conscient de la force de frappe idéologique de l'histoire et de son attrait auprès du public, il se targue d'un savoir sur le passé qui lui donnerait une compréhension intime et profonde des dynamiques à l'oeuvre aujourd'hui.Mais Éric Zemmour ne fait que déformer l'histoire pour la mettre au service de ses visions idéologiques. Aux travaux des historiennes et historiens, il prétend opposer un «roman national» idéalisant les gloires passées de la nation. De la première croisade à l'assassinat de Maurice Audin, de Clovis aux mutinés de 1917, de saint Louis au maréchal Pétain, cette histoire déborde d'erreurs, d'interprétations tendancieuses, voire de mensonges grossiers. Ignorant les sources et méprisant la recherche savante, le polémiste asservit l'histoire au profit d'un discours agressif, raciste et complotiste.Face à cette offensive, un collectif d'historiennes et d'historiens a décidé de répondre en corrigeant, point par point, les plus flagrantes et les plus dangereuses erreurs historiques d'Éric Zemmour.Textes écrits par un collectif d'historiennes et d'historiens rassemblant:Alya Aglan - Florian Besson - Jean-Luc Chappey - Vincent Denis - Jérémie Foa - Claude Gauvard - Laurent Joly - Guillaume Lancereau - Mathilde Larrère - André Loez - Gérard Noiriel - Nicolas Offenstadt - Philippe Oriol - Catherine Rideau-Kikuchi - Virginie Sansico - Sylvie Bénault.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Jihadisme européen : quels enjeux pour l'avenir ?

    Hugo Micheron

    • Gallimard
    • 19 Février 2022

    "L'Europe ne peut compter éternellement sur les échecs de ses ennemis pour espérer régler un enjeu aussi complexe."Hugo MicheronMalgré une actualité brûlante, marquée par le procès des attentats du 13 novembre 2015 et la campagne pour l'élection présidentielle, le phénomène jihadiste demeure mal compris.Ce tract retrace les mutations du jihadisme en Europe depuis la chute du mur de Berlin et revient sur ses reconfigurations actuelles à la suite de l'effondrement de Daech. Il fait émerger sa mécanique et pointe un écueil fatidique qui consiste à croire que le jihad global a disparu, à chaque fois qu'il entre en mutation. En l'espace d'une génération, les idées jihadistes se sont propagées vers les sociétés européennes et représentent désormais un enjeu politique et sociétal qui doit absolument être pensé.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Dix ans après Sarko m'a tuer. Cinq ans après « Un président ne devrait pas dire ça... ». Voici le nouveau livre politique de Gérard Davet et Fabrice Lhomme.

    De nouveau, les deux enquêteurs plongent au coeur du pouvoir, multiplient les révélations, exhument les scènes secrètes pour mieux éclairer la face cachée de l'exécutif. Après Sarkozy et Hollande, ils ont enquêté sur Emmanuel Macron. Plus de cent dix témoins de premier plan parlent, à visage découvert, crûment. Ils confient aussi leurs documents.

    Les auteurs racontent le pouvoir solitaire d'un homme suprêmement habile, éperdu de lui-même. Ils révèlent les dessous de la conquête de l'Élysée, puis l'exercice de la toute-puissance, et la vaine quête d'une idéologie.
    La trahison a enfanté le néant.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Devenu le principal porte-parole de l'extrême droite, Éric Zemmour nie pourtant cette filiation et se revendique du général de Gaulle et du RPR. Il se présente aussi sous les traits d'un écrivain féru d'histoire se contentant d'observer les faits.
    Une telle posture et une telle prétention à dire le vrai au nom de l'histoire méritaient un examen attentif. Spécialiste de l'extrême droite et du régime de Vichy, Laurent Joly resitue Zemmour dans la tradition politique qui est la sienne, celle du « nationalisme ethnique », né au tournant du XXe siècle et dont les idées ont été portées au pouvoir sous Vichy.
    Il montre l'importance pour Éric Zemmour de réécrire l'histoire de Vichy et de la persécution des juifs. Tout son projet vise en effet à rendre possible des politiques disqualifiées depuis les crimes de la collaboration : mettre à bas l'État de droit, stigmatiser des minorités, expulser deux millions d'étrangers et de « mauvais Français »...
    Se fondant sur des sources inédites, exhumant des controverses oubliées, Laurent Joly démontre que le discours historique d'Éric Zemmour recycle les justifications de l'extrême droite pétainiste depuis 1945, et qu'il n'hésite pas falsifier les faits et à créer délibérément la confusion, afin d'unir les droites sous l'étendard de l'anti-islamisme. Ce que cet homme dit et écrit sur Pétain, Vichy et la Shoah est révélateur de ce qu'il est, de ce qu'il pense et de ce qu'il veut faire si lui-même ou ses idées arrivaient au pouvoir.

  • Aux vannes, citoyens ! petit essai d'humour politique

    Charline Vanhoenacker

    • Denoel
    • 2 Mars 2022

    Une blague, ça ne s'explique pas. Mais l'humour, si.«Malgré la place qu'il occupe partout dans nos vies, dans la sphère privée ou dans les médias, l'humour politique est sousétudié scientifiquement et mal questionné journalistiquement. Il est pourtant l'un des miroirs les plus parlants de la société, et il se pratique dans toutes les situations, même les plus tragiques:en temps de guerre, après un attentat, voire au lendemain de la mort de Johnny. Le rire est comme le coquelicot:il pousse dans la boue et l'éclaire d'une petite touche de couleur vive.»L'humour politique est à la fois jugé suspect et paré de vertus:il inverse les hiérarchies, il témoigne de la bonne santé démocratique d'un pays, il est d'utilité publique en cas de crise (et garantit le retour de l'être aimé).Avec le ton et l'ironie mordante qu'on lui connaît, Charline Vanhoenacker analyse les mécaniques du rire, dévoile les secrets de fabrication de ses chroniques radio et explore les relations ambiguës qu'entretiennent les politiques avec l'humour et... les humoristes.

  • Foutriquet

    Michel Onfray

    • Albin michel
    • 2 Mars 2022

    Dans Macron président, la fin de l'innocence, un documentaire à sa gloire diffusé sur France 3, le président de la République Emmanuel Macron dit à propos de la Commune : « Versailles, c'est là où la République s'était retranchée quand elle était menacée ».

    Les communards ont affublé Thiers, le boucher de la Commune, d'un certain nombre de sobriquets : Adolphe-le-Petit, Général Boum, Coeur Saignant, Obus 1er, Crapaud Venimeux, Tamerlan à Lunettes, César en raccourci, Satrape de Seine-et-Oise, Petit Jean-Foutre, Général Tom Pouce, Croquemort de la Nation.

    Chez Jules Vallès il y avait aussi : « Foutriquet ».

    Michel Onfray.

    Dans la pure tradition du libelle politique, Michel Onfray ose un portrait irrévérencieux d'Emmanuel Macron et dresse un bilan sans concession du quinquennat de l'« en même temps ». Cet essai mordant et drôle offre aussi, à l'heure des présidentielles, une édifiante radioscopie de notre société et de la faillite de sa classe politique.

    Indispensable à quiconque entend voter... ou pas.

  • Au coeur du Z : un journaliste a inflitré la campagne d'Eric Zemmour

    Vincent Bresson

    • Goutte d'or editions
    • 17 Février 2022

    Septembre 2021. Éric Zemmour passe de 7 à 15% d'intentions de vote dans les sondages et devient de facto un candidat majeur de l'élection présidentielle française. Vincent Bresson, journaliste indépendant, cherche à comprendre la dynamique autour de l'ancien éditorialiste et polémiste d'extrême droite, condamné deux fois pour "provocation à la haine raciale» et surnommé le «Z» par ses aficionados. Le reporter change de nom et infiltre «Génération Z», mouvement des jeunes militants zemmouriens.

    Très vite, Vincent Bresson constate les propos racistes de certains militants et de deux membres de l'état-major, se retrouve seul la nuit à garder le QG de campagne du candidat, intègre une cellule fantôme baptisée «WikiZédia» dont la mission consiste à «zemmouriser» Wikipédia et découvre de multiples manoeuvres souterraines orchestrées directement par Samuel Lafont, directeur de la stratégie numérique d'Éric Zemmour.

    «Au coeur du Z» est un voyage en zemmourie, une plongée sans tabou dans une campagne devenue pour certains une croisade.

  • Le président des ultra-riches

    ,

    • La decouverte
    • 27 Janvier 2022

    « Macron, c'est moi en mieux », confiait Nicolas Sarkozy en juin 2017. En pire, rectifient Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot. Les sociologues de la grande bourgeoisie poursuivent ici leur travail d'enquête sur la dérive oligarchique du pouvoir en France.
    Au-delà du mépris social dont fait preuve le président, les auteurs documentent la réalité d'un projet politique profondément inégalitaire. Loin d'avoir été un candidat hors système, Emmanuel Macron est adoubé par les puissants, financé par de généreux donateurs et conseillé par des économistes néolibéraux. Depuis son arrivée au Palais, ce président mal élu a multiplié les cadeaux aux plus riches : suppression de l'ISF, défiscalisation des revenus du capital, suppression de l'exit tax, pérennisation des crédits d'impôt pour les entreprises... Autant de mesures en faveur des privilégiés qui coûtent un « pognon de dingue » alors même que les classes populaires payent la facture sur fond de privatisation des services publics et de faux-semblant en matière de politique écologique.
    Mettant en série les faits, arpentant les lieux du pouvoir, brossant le portrait de l'entourage, ce livre fait la chronique édifiante d'une guerre de classe menée depuis le coeur d'une monarchie présidentielle.

    En stock

    Ajouter au panier
  • L'avenir en commun : le programme de l'union populaire

    Jean-Luc Mélenchon

    • Seuil
    • 18 Novembre 2021

    Plus qu'une liste de mesures, l'Avenir en commun porte une vision du monde cohérente pour le futur. Il s'articule autour de 5 grands enjeux qui couvrent l'intégralité des défis auxquels nous devons faire face : vivre libres et citoyens, s'adapter au système de la nature, unir pour bien vivre, humaniser les personnes et la société, et enfin, ordonner le monde.
    C'est un programme «prêt à l'emploi» : 14 chapitres y détaillent les propositions que Jean-Luc Mélenchon et son équipe mettront en oeuvre après l'élection présidentielle de 2022.

    De la refondation du peuple par l'Assemblée constituante au développement de l'économie de la mer, en passant par la garantie d'emploi, les propositions du candidat de l'Union populaire sont soutenues par une majorité de Français. Ce livre vise à convaincre cette majorité de Français de choisir le bulletin de vote Jean-Luc Mélenchon afin de construire une société d'entraide ayant pour but l'harmonie des êtres humains entre eux et avec la nature.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Voilà un livre de combat contre l'obscurantisme. Contre la bêtise de l'époque, contre les préjugés aussi !

    Le ton insolent de Franz-Olivier Giesbert nous fait mesurer à quel point nous nous sommes habitués à la langue de bois qui nous entoure. C'est le journalisme à la française dans ce qu'il a de meilleur.

    Ces chroniques forment un bloc cohérent, une véritable machine de guerre que l'auteur dirige contre ses cibles favorites.

    Même le Président, traité avec sympathie au début du règne en a depuis pris pour son grade : velléitaire, inconséquent parfois, le prodige du nouveau monde sort esquinté du livre mais... toujours favori ! Mais l'auteur arrose large, d'Hidalgo à Hollande, de Jadot à Plenel -entre autres-, ses victimes tombent comme des mouches.

    D'une façon générale, tous ceux qui ne comprennent pas que la France est dans une situation périlleuse, toutes ces élites qui trop souvent se servent au lieu de servir, s'exposent à la férocité de l'auteur, qui traite de la même façon les puissants et les autres.

    De l'été 2017 à l'automne 2021, on retrouve ces incapables qui aspirent aujourd'hui aux plus hautes fonctions. Et on se régale !

    Un drôle de voyage en politique. Et un pur moment de plaisir.

  • La tentation nationaliste

    ,

    • Textuel
    • 9 Mars 2022

    Les raisons de l'irruption nationaliste.

    Alors que le nationalisme est au coeur de la campagne présidentielle, Pierre Birnbaum livre une analyse éclairée par l'Histoire de ce grand retour en force. La remise en cause de l'État-nation à la française, théorisé par Renan, opère un long mouvement qui démarre avec l'affaire Dreyfus, s'étend jusqu'à Vichy et revient aujourd'hui. Cette vision réactionnaire véhicule un nationalisme ethnique centré sur le refus de l'étranger, de l'autre, de l'Europe. Hostile au nationalisme civique, il remet en cause la dimension universaliste d'un État se tenant à l'écart de la religion.
    Pour Pierre Birnbaum, c'est précisément le déclin de l'État à la française qui engendre ce repli vers un nationalisme agressif.
    Il démontre comment des facteurs internes et externes viennent miner cet État, qui n'apparaît plus comme le garant de la cohésion nationale mais comme le réceptacle d'intérêts privés au moment où l'Europe semble diluer les frontières de l'Hexagone.
    C'est une vive alerte que lance ici Pierre Birnbaum contre le danger nationaliste?: «?Seul l'État, si malheureusement décrié par tous les populismes, peut garantir la paix civile, la concorde entre les citoyens et un espace public de solidarité. (...) S'il perd sa légitimité, le risque est grand de voir surgir une tentation nationaliste.?»

  • La langue de Zemmour

    Cécile Alduy

    • Seuil
    • 18 Février 2022

    En stock

    Ajouter au panier
  • Treize pillards : petit précis de la Macronie

    Juan Branco

    • Au diable vauvert
    • 27 Janvier 2022

    « Ces êtres ne sont pas corrompus : ils sont la corruption », écrivait Juan Branco dans son best-seller Crépuscule. Dans Treize pillards, il donne la synthèse la plus accessible possible des corruptions politiques de nos dirigeants, Emmanuel Macron, Édouard Philippe, Xavier Niel, Benjamin Griveaux, Gabriel Attal, Arnaud Lagardère, Bruno Roger-Petit, Anne Lauvergeon, Thierry Breton, Martin Hirsch, Fabrice Fries... En treize chapitres explosifs, il expose les manipulations et l'avidité de ceux qui nous gouvernent.

    Une plongée sidérante dans le revers de notre démocratie.

    Un livre indispensable dans le débat politique qui agite la France.

    En stock

    Ajouter au panier
  • La gauche réfractaire

    ,

    • Bouquins
    • 17 Mars 2022

    Éric Naulleau et Michel Onfray sont deux hommes de gauche qu'une prétendue gauche n'aime pas. Ils ne souscrivent ni au marché qui fait la loi ni au fouet qui s'y substituerait.
    Ils ne pensent pas que la gauche ait pour fonction de diluer la Nation dans une Europe libérale travaillant à l'Empire, ni que le wokisme, la cancel culture, l'islamo-gauchisme, la location d'utérus et la vente d'enfants constituent l'horizon indépassable de la gauche contemporaine.
    L'un et l'autre ne font leur deuil ni du peuple old school, ni de l'École républicaine, ni du régalien, ni du service public, ni de l'intérêt général, ni des humanités, ni de la culture classique.
    Leur échange exerce un droit d'inventaire pour ranimer un héritage dont Proudhon et Jaurès n'auraient pas à rougir. Un quelque chose qui se nomme socialisme et qui n'a rien à voir avec le marxisme.

  • L'Élysée (et les oligarques) contre l'info

    Jean-Baptiste Rivoire

    • Les liens qui liberent
    • 12 Janvier 2022

    Fruit d'un travail de trois ans mené au coeur du système médiatique français, cette enquête riche en révélations lève le voile sur les relations sulfureuses entre le pouvoir et les médias. Elle raconte comment, en lien avec les puissants industriels ayant pris le contrôle de la presse, nos trois derniers présidents ont agi au mépris du droit à l'information des citoyens français et des principes démocratiques.

  • CHARLIE HEBDO ; lettre au futur locataire de l'Elysée

    Riss

    • Les echappes
    • 17 Mars 2022

    Bravo ! Vous venez d'être élu président de la République. Vous avez franchi toutes les étapes, longues et chaotiques, pour atteindre la fonction suprême. Mais, à peine assis sur le fauteuil présidentiel, une fois retombés les éloges et les flatteries, le couvercle du chaudron infernal du pouvoir va se refermer sur vous et, au fond de cette marmite bouillonnante, vous serez bien seul pour diriger.

    Rassurez-vous, il n'est pas question ici de vous donner des solutions aux problèmes que connaît la France. C'est vous qui avez été élu, c'est à vous de les trouver tout seul. ?N'en profitez pas pour essayer de diriger ce pays en vous planquant lâchement derrière les statues de marbre des héros d'antan. Car il faut un jour sortir du bois et partir à la conquête de territoires inconnus, armé d'idées novatrices. Si vous n'avez pas cette ambition, alors ce n'était pas la peine d'encombrer nos urnes pour qu'on vous donne le droit de squatter notre palais de l'Élysée pendant cinq ans.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Leur progrès et le nôtre ; de Prométhée à la 5G

    François Ruffin

    • Points
    • 18 Mars 2022

    Le progrès assure-t-il le bonheur commun ?

    Il y a ceux qui se prosternent devant le moindre gadget, qui l'élèvent au rang de « Progrès » à majuscule. Et d'autres qui cherchent de nouveaux chemins pour un progrès humain.

    Il y a ceux qui ne laissent pas le choix : « il faut accélérer », « aller de l'avant ». Et d'autres qui, avant de s'élancer, s'interrogent sur le sens de cette course : où va-t-on ?

    Il y a ceux qui célèbrent le Prométhée tout-puissant, porteur du feu et de la technique, même lorsqu'il mène à la catastrophe. Et ceux qui reprennent son flambeau, mais autrement : Prométhée a pris le parti des faibles, lanceur d'alerte contre le Jupiter de l'Olympe ou de l'Élysée.

    Il y a leur progrès, et le nôtre.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Peut-on jouir, dans un monde injuste, sans être complice de l'injustice ? La question se pose aujourd'hui alors que nos plaisirs, qu'ils soient érotiques, alimentaires ou festifs, semblent formatés par le capitalisme contemporain et butent sur des impératifs politiques nouveaux : le refus de la violence patriarcale, la préservation du vivant, les exigences sanitaires.

    Plutôt que de céder à l'ascèse, ce livre nous invite à redécouvrir la dimension politiquement subversive du plaisir. La gauche n'a aucune raison d'abandonner l'allégresse à la pensée réactionnaire et sa défense de l'« art de vivre à la française » opposé au « moralisme progressiste ». A condition d'être partagé, le plaisir est une émotion qui inscrit dans les corps une issue positive à la catastrophe.

    Dans cet essai, Michaël Foessel propose de renouer avec les traditions qui articulent plaisirs et émancipation. Il montre que les expériences politiques prometteuses sont celles d'où la terreur et la honte sont absentes.

  • La France de face

    Anne Nivat

    • Fayard
    • 19 Janvier 2022

    Depuis 2017, la France a continué de changer, elle a vu apparaître les Gilets jaunes. Dans ce nouvel opus, Anne Nivat poursuit le reportage entamée Dans quelle France on vit. Elle s'est immergée dans huit lieux où des Français très divers lui racontent comment ils vivent,comment ils voient la France et pourquoi, au moment où se profile l'élection présidentielle, beaucoup d'entre eux n'iront pas voter. Chaque lieu choisi correspond à un sujet précis, Givors et la mobilité, Alès et le trafic de drogue, Denain et la souffrance économique, la vallée du Diois et sa capacité d'accueil en question, Fégréac en Loire-Atlantique et ses agriculteurs, Saint-Maixent l'Ecole dont la tranquillité est sollicitée, Andernos-les-Bains et ses "vieux", pauvres ou riches, enfin, Châlons-en-Champagne et l'abstention des jeunes..
    Depuis son livre-enquête Dans quelle France on vit, Anne Nivat a continué de parcourir la France, rencontrer et écouter des centaines de personnes issues de générations, de parcours et de milieux différents. Des gens simples et remarquables.

    A Denain, Givors, Alès, dans la vallée du Diois, à Saint-Maixent-l'Ecole, Fégréac, Andernos-les-Bains ou Châlons-en-Champagne, elle a observé La France de face. Ni de haut, ni d'en bas.

    Elle a vécu des scènes intimes, surprenantes, drôles, inquiétantes, obtenu des témoignages inattendus, émouvants, parfois dérangeants. Tous illustrent l'état de notre pays traversé par la défiance et les colères, mais aussi parcouru d'élans d'humanité.

    Au gré des pages se dessine une France à mille lieues de celle que nous croyons connaître, où les préoccupations quotidiennes des Français sont très éloignées des sujets de la vie politique nationale.

    Dans ce « road-movie » palpitant et empathique, Anne Nivat nous invite à plonger en nous-mêmes, sans hystérie, préjugé ou concession. Elle rappelle à quel point la démocratie se mérite. L'observer, y compris quand elle semble dysfonctionner, c'est aussi la choyer.

  • La nuit tombe deux fois

    ,

    • Fayard
    • 23 Février 2022

    Tous les soirs, Emmanuel Macron reçoit une longue note confidentielle. Elle dit les horreurs de la société française, ses drames et ses dérives. La nuit tombe sur le bureau du président. La nuit remonte de ces feuilles de papier, miroirsans tain de la noirceur et de la souffrance humaines. Dès son arrivée à l'Élysée, Emmanuel Macron affronte les attentats, les violences, l'islamisme. Ces questions au coeur du pouvoir, il ne les ignore pas, il ne les minimise pas, il ne les lâche pas. Il cherche son chemin, il ne le trouve pas.
    Ce n'est pas tant une question de résultats - les chiffres, ça va, ça vient - que de crédibilité, de gueule de l'emploi. Il vient d'un monde où l'identité est heureuse, l'avenir plein de promesses pour peu qu'on se donne la peine de le nourrir. Ses adversaires de droite l'accusent de naïveté, ceux de gauche de dureté. Incarnerait-il un juste milieu ?
    Le commandement n'est pas une affaire de curseur. En matière de sécurité, on est cow-boy ou Indien, on ne peut pas porter un chapeau à larges bords et une couronne de plumes... en même temps. Le président est victime de son expression fétiche, dans un domaine où le pouvoir ne se découpe pas en morceaux, et de lui-même, qui réfléchit tant avant de passer à l'action.

    Ce livre raconte Emmanuel Macron confronté au défi de l'autorité. Il essuie les tempêtes ou s'y prépare, avec un plan secret pour faire face à l'arrivée massive de migrants algériens, avec la peur de la fraternisation entre les policiers et les Gilets jaunes. Il lui arrive d'être « sur le cul » quand il apprend que des gamines se rendent à l'école à pied, leurs frères se la coulant douce en voiture. Il lui arrive d'être heureux qu'un jeune réfugié afghan se destine à la diplomatie. Il lui arrive de jouer en préparant soigneusement sa poignée de main à Donald Trump. Il lui arrive de s'alarmer. Il sait ces sujets sensibles, en particulier auprès des classes populaires. Lors d'un dîner de l'été 2019, il laisse percer ses craintes : « On est en train de perdre les prolos. »

  • Je dois vous dire : nos droits sont en danger Nouv.

    Je dois vous dire : nos droits sont en danger

    Jacques Toubon

    • Stock
    • 4 Mai 2022

    Inspiré par son expérience politique exceptionnelle, Jacques Toubon prend la parole pour nous alerter sur la dérive des valeurs de la République. Les tentations identitaires envahissent le débat, crispent les votes et menacent notre socle de l'Etat de Droit : le temps est venu de la lucidité et de la mobilisation.
    Jacques Toubon a été député et maire du XIIIe arrondissement, garde des Sceaux, ministre de la Culture et de la Francophonie, et, pendant six ans, il a exercé la mission de Défenseur des Droits, institution indépendante qui protège les droits des citoyens.
    En tant que Défenseur des Droits, il a combattu les discriminations qui sclérosent la France et permis des avancées juridiques majeures. Le travail qu'il a conduit pour l'égalité de tous dans la société et devant la loi est plus que jamais d'actualité.
    Ses convictions fortes en faveur de l'immigration : elle est et a toujours été une chance pour notre pays à grâce à la force assimilatrice des valeurs républicaines. Mais aujourd'hui l'universalité des droits de l'homme, l'idéal républicain de mixité des sexes et des classes sont battus en brèche an nom des communautarismes. L'identité est devenue une valeur plus forte que l'égalité, et elle se glisse partout : dans le repli nationaliste, dans les mouvements identitaires, et jusque dans les luttes contre les discriminations, aussi paradoxal que cela puisse être. L'école, dans ce contexte, peut-elle encore jouer son rôle d'intégration?
    Cette mutation idéologique menace les fondements de la démocratie et de la République française. Jacques Toubon n'est jamais défaitiste, gardant en tête cette phrase de Saint-Exupéry : « Nul ne peut se sentir à la fois responsable et désespéré. » Il est encore possible de se ressaisir et de se tourner avec espérance vers l'avenir. Il s'agit de restaurer le principe qui gouverne notre constitution : le respect des droits et des libertés individuelles. Mais aussi de construire la solidarité des souverainetés.

  • Plus de femmes en politique !

    Lea Chamboncel

    • Belfond
    • 24 Mars 2022

    Imaginez une société plus inclusive, plus égalitaire, plus solidaire. Une société réellement représentative, et donc réellement démocratique. Utopie ? Pas forcément. La solution existe et elle est très simple : laisser davantage de place aux femmes en politique.

    Les femmes constituent 51,6 % de la population française. Pourtant, elles restent sous-représentées dans les institutions politiques. Pour mieux comprendre ce paradoxe, Léa Chamboncel a rencontré une soixantaine de femmes politiques, des grandes figures comme Édith Cresson ou Marisol Touraine, mais également de toutes jeunes élues telles que Lauren Lolo, Nesrine Mechkar et Clémentine Barbier. Des femmes de droite et de gauche, toutes générations confondues. Elles lui ont parlé de leur parcours, de leur engagement et de leur travail au quotidien, ainsi que de leurs difficultés à s'intégrer dans un monde d'hommes, des violences dont elles sont encore trop souvent victimes.

    Avec une clarté et une ferveur salutaires, Léa Chamboncel nous donne ici accès à une vision de la politique plus généreuse, faite d'engagement, d'efficacité et de courage. Elle propose aussi des solutions concrètes pour que les femmes prennent enfin leur juste place et que la politique redevienne un espace où construire, toutes et tous ensemble, un avenir plus lumineux.

  • Ce livre rassemble des interventions répondant à la contrainte d'un présent : une série d'irruptions de la logique de l'égalité et du pouvoir de « ceux qui ne sont rien » - des indignés et Nuit debout aux Gilets jaunes et leurs ronds points ; l'émergence des populismes et le devenir autoritaire de la version « consensuelle » et « policière » de la démocratie ; le renouveau du racisme d'État et des passions inégalitaires - islamophobie, politiques anti-migrants et anti-roms, néorépublicanisme réactionnaire. Ce recueil est le témoin de la capacité d'un philosophe, dont toute la carrière s'est vue consacrée à défendre le sens égalitaire de la démocratie contre son dévoiement oligarchique, à prendre position sur trente années et intervenir dans la conjoncture politique et sociale.
    Depuis trente ans la contre-révolution intellectuelle a cherché à transformer toutes les luttes sociales et les mouvements d'émancipation du passé en prodromes du totalitarisme, toutes les affirmations collectives opposées au règne des oligarchies économiques et étatiques en symptômes d'égoïsme et d'arriération.
    Les interventions ici réunies veulent à l'inverse rendre sensibles les ruptures que les inventions égalitaires opèrent dans le tissu de la domination. Elles n'apportent pas le point de vue du savant ou du moraliste, mais seulement une contribution individuelle au travail par lequel individus et collectifs sans légitimité s'appliquent à redessiner la carte du possible.

empty