La colonisation du savoir

À propos

Tabac, coca, quinquina, gaïac, peyotl, poisons... De 1492 au milieu du XVIIIe siècle, les Européens s'approprient en Amérique d'innombrables plantes médicinales. Au moyen d'expéditions scientifiques et d'interrogatoires, ils collectent le savoir des Indiens ou des esclaves, marchandent des drogues et élaborent les premières politiques de santé. Dans le même temps, inquisiteurs et missionnaires interdisent l'usage rituel de certaines plantes et se confrontent aux résistances des guérisseurs.

Dans cet ouvrage, l'historien montre que « l'appropriation des plantes médicinales américaines par les Européens ne se limite jamais au transfert d'un matériau végétal » et qu'elle implique toujours « des sélections et des médiations qui transforment les pratiques de soin aussi bien en Europe qu'en Amérique. »



Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'histoire

  • EAN

    9782072943386

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    576 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    2.5 cm

  • Poids

    304 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

empty