Le nez-boussole d'Ulfant Banderoz

Traduction SEBASTIEN GUILLOT  - Langue d'origine : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

À propos

Dans un futur très lointain, la Terre est mourante, la Lune a quitté son orbite depuis des millions d'années et le grand soleil rouge devient plus léthargique que jamais. Le monde est fatigué.
Alors que la mort de la Terre s'accélère, Shrue le diaboliste apprend qu'Ulfänt Banderoz, le plus vieux membre de la congrégation de sorcellerie et gardien de la Bibliothèque Ultime est mort. Shrue cherche à prendre possession de cette bibliothèque et à en percer les mystères. Il a tenté plusieurs fois de s'approcher des grands livres anciens, mais les lettres, les formules cabalistiques se sont dérobées tant à ses yeux qu'à sa mémoire. Parviendra-t-il enfin à découvrir les secrets et le pouvoir qui se cachent dans la Bibliothèque Ultime ? Et ainsi changer le destin funeste de la planète ?
C'est sous l'impulsion de George R. R. Martin que Dan Simmons a écrit Le Nez-Boussole d'Ulfänt Banderoz, vibrant hommage aux romans que lisait, enfant, le maître de la science-fiction, à la fantasy des années 1950-1960 et au cycle de La Terre Mourante de Jack Vance.

Rayons : Fantasy & Science-fiction > Science-fiction

  • Auteur(s)

    Dan Simmons

  • Traducteur

    SEBASTIEN GUILLOT

  • Éditeur

    Robert Laffont

  • Date de parution

    22/09/2022

  • EAN

    9782221258910

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    192 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    216 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Dan Simmons

Dan Simmons est l'auteur d'une vingtaine de romans publiés dans près de trente pays. Maître incontesté de la science-fiction depuis la parution dans la collection « Ailleurs & Demain » des quatre romans du cycle des Cantos d'Hypérion et du diptyque Ilium/Olympos, il est également l'auteur de romans d'horreur et de romans fantastiques, tels que L'Échiquier du Mal (Denoël) et, plus récemment, Terreur (Robert Laffont).

empty