À propos

De l'assassinat de son frère John à Dallas en 1963 jusqu'à sa mort sous les balles, le 5 juin 1968, Robert Kennedy fut pris d'une sorte de fièvre démocratique qui manqua de changer le destin des Etats-Unis. L'itinéraire spirituel ignoré du cadet des Kennedy raconté par Jean-Pierre Mignard et Hugo Roussel Si tout ou presque a été dit sur John Kennedy, on connaît mal la personnalité et l'itinéraire de son frère Robert. On se souvient de sa silhouette frêle aux côtés de sa belle-soeur, de ses neveux et nièces, lors de l'enterrement de John, mais on ignore le rôle capital qu'il tenait auprès du président disparu. Pour une partie de la jeunesse, il symbolise alors le gardien des valeurs et de l'éthique.
Après le drame de Dallas, son engagement s'aiguise : il plaide la rupture avec les pratiques politiciennes, le combat radical et éminemment dangereux contre les mafias, une implication sans faille contre la guerre du Vietnam, la lutte pour les droits civiques, y compris les droits des nations indiennes qui le firent Indien et le surnommèrent White Crazy Horse. Allié à Martin Luther King, il prône la sortie de la ségrégation et pourfend les carences de l'Etat Providence, lucide sur un système qui ne parvient pas à enrayer « la destruction lente d'un enfant par la faim, les écoles sans livres et les maisons sans chauffage. » RFK se rend en Afrique du Sud, dénonce publiquement l'apartheid devant des milliers d'étudiants, rencontre le pape et soutient le concile Vatican II. Au cours de ce terrible printemps 1968, Martin Luther King est assassiné. Le 5 juin, c'est le tour de Robert. Lorsqu'on transporte sa dépouille de New York à Washington, un million et demi d'Américains lui font une haie d'honneur en reprenant les paroles grandioses du Battle Hymn of Republic : « Comme il (le Christ) est mort pour rendre les hommes saints, mourrons pour rendre les hommes libres. » Ce livre révèle le combat spirituel méconnu d'un homme honoré publiquement par Mandela après sa libération lors de sa visite aux Etats-Unis.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Sciences politiques généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur les sciences politiques


  • Auteur(s)

    Jean-Pierre Mignard, Hugo Roussel

  • Éditeur

    Editions De L'Atelier

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • EAN

    9782708242845

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    144 Pages

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty