Singularités : Individus et relations dans le système de Leibniz

À propos

Singularités : le mot ne se dit pas tant des individus que des relations qui les lient contingentement au monde. Car l'harmonie universelle n'est pas si performante que le laisse entendre son auteur, sur des questions fondamentales pour la cohérence du "Système" - en particulier celle du mal, reprise au siècle d'après dans un leibnitianisme resté incompris. On concluerait à l'échec, si la loi d'harmonie n'était capable d'engendrer des relations qui, en écart à son fonctionnement ordinaire, la modulent diversement, l'infléchissent, l'enrichissent, pour produire localement des effets de cohésion inespérés aux lieux mêmes où elle restait inopérante.
Mais, pour repérer ces endroits singuliers, il faut plonger dans le labyrinthe sous-jacent au réseau : prendre en compte le multiple dans ses variétés, les personnages qui tissent le monde choisi et racontent son histoire, les choses humaines en ce qu'elles ont d'irréductibilité au rationalisme - et qui pourtant sont, par la suffisance des raisons, le comble de la rationalité.
Intervient alors, pour la connaissance, un autre modèle que la démonstration more geometrico, emblème ordinaire de l'Age classique : l'Ars rationis des juristes, arpenteurs de la contingence et mathématiciens du plausible, maîtres d'une technique d'argumentation où la philosophie apprend que les sciences humaines peuvent aussi atteindre à la plus grande certitude.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie moderne


  • Auteur(s)

    Christiane Frémont

  • Éditeur

    Vrin

  • Distributeur

    Vrin

  • Date de parution

    01/01/2001

  • EAN

    9782711615926

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    352 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    16 cm

  • Épaisseur

    2.2 cm

  • Poids

    750 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty