À propos

Rédigées en 1746, les Pensées philosophiques ont circulé clandestinement, avant d'être condamnées le 7 juillet de la même année par le Parlement de Paris. Ce qui n'eut d'autre effet que d'assurer leur succès immédiat. Sous un désordre apparent, ces soixante-deux pensées suivent une progression rigoureuse : elles rétablissent tout d'abord les passions dans leurs droits, fustigent ensuite la superstition, réévaluent audacieusement l'athéisme en le confrontant au déisme, définissent le scepticisme comme "le premier pas vers la vérité" et discréditent pour finir "la divinité des Ecritures" et leur cortège de miracles.
C'est là l'oeuvre d'un libre penseur des Lumières, comme le souligne Roland Mortier dans sa lecture : "la structure des Pensées philosophiques autant que leur succès sont le signe révélateur d'une transformation profonde du statut de la philosophie autour de 1750, puis à travers le XVIIIe siècle. Elle est devenue un instrument de pénétration destiné à subvertir la pensée orthodoxe".


Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie moderne


  • Auteur(s)

    Denis Diderot

  • Éditeur

    Actes Sud

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Date de parution

    04/06/1999

  • Collection

    Babel

  • EAN

    9782742714667

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    86 Pages

  • Longueur

    17.6 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    0.7 cm

  • Poids

    72 g

  • Support principal

    Poche

Denis Diderot

Reconnu comme le maître d'oeuvre de l'Encyclopédie, Diderot (1713-1784) édifia une oeuvre riche, complexe, originale, représentative du siècle des Lumières. Entre philosophie et littérature, roman et théâtre, sa modernité ressort de son goût pour les idées neuves, de sa curiosité pour les sciences, de la hardiesse de sa pensée - ce qui n'a pas manqué de lui
valoir quelques déboires avec les autorités. Il est la figure emblématique de l'écrivain-philosophe.

empty