chacun pour soi, Dieu s'en fout chacun pour soi, Dieu s'en fout
chacun pour soi, Dieu s'en fout
chacun pour soi, Dieu s'en fout

chacun pour soi, Dieu s'en fout

À propos

" J'ai voulu les aimer, est-ce un crime ? Un péché ? J'ai cru que la pluie qui nous tombait dessus, cette grâce, cette Chose, était sacrée, qu'une main nous désignait. J'ai cru, c'est une faute, quand il n'y a rien à croire. J'ai cru qu'enfin le moment était venu, que j'allais pouvoir aimer. " Ainsi parle Freddy. Il taille des arbres, il tond des pelouses, épileptique, il vit seul dans un mobil-home. À la mort de sa mère le destin le rattrape, le don qu'elle lui a transmis, il n'a jamais voulu en entendre parler. Il a ses raisons. Là, il cesse de fuir, il dit d'accord... qu'ils viennent donc se guérir ! et ils viennent, et ça défile. Certains repartent guéris. Ce n'est pas rien la vie qui revient, et pas seulement chez eux, chez lui, quand tout son être chamboulé Freddy se met enfin à vivre... Il ne voulait pas grand-chose, seulement aimer une femme et en finir avec les trous que lui laissent ses crises. Ce n'est pas rien un être que vous aimez et qui vous guérit, ce n'est pas rien...

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782756102030

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    279 Pages

  • Longueur

    19.1 cm

  • Largeur

    12.7 cm

  • Épaisseur

    2.2 cm

  • Poids

    290 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

François Dupeyron

Cinéaste, François Dupeyron a tourné en 1988 son premier long métrage, Drôle d’endroit pour une rencontre, nominé pour le César de la meilleure première œuvre. Il a depuis réalisé de nombreux films parmi lesquels Un cœur qui bat (1991), La Chambre des officiers (2001, sélection en compétition officielle au Festival de Cannes et nomination comme meilleur réalisateur aux César), Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran (2003). Auteur du scénario de tous ses films, François Dupeyron a également coécrit Le Fils préféré de Nicole Garcia, ainsi qu’Un pont entre deux rives de Fred Auburtin.
Il est l’auteur de deux romans : Jean qui dort (Fayard, 2002) et Inguélézi (Actes Sud, 2004), qu’il a adapté au cinéma.

empty