À propos

Avec ce thriller de politique-fiction, écrit en 1998 à l'origine, Jean-Marc Ligny avait pris un pari difficile : mettre en scène la vengeance d'un jeune Algérien dans une France gouvernée par les fachos. Cela se passant dans un futur très proche, cette anticipation déjà crédible à la fin du XX e siècle est devenue d'une criante « presque actualité ».

Alors que la guerre civile fait rage en Kabylie, un petit village est attaqué et ses habitants massacrés. Un berger témoin du massacre apprend à Djamal Saadi que sa soeur a été violée et tuée par un mercenaire français nommé Max Tannart. Dès cet instant, Djamal ne pense plus qu'à la vengeance. Il part pour la France, à la recherche du meurtrier de sa soeur.
En France, un Parti National au relent fascisant est au pouvoir. Le racisme, la méfiance et la dénonciation sont de règle. Des milices font régner un ordre brutal et les médias sont à la botte du pouvoir. Dans ce pays où la couleur de sa peau et son type ethnique suffisent à provoquer des réactions hostiles qui attisent sa haine, Djamal se fraye un chemin sanglant afin d'accomplir sa vengeance.

Le récit s'attache donc aux pas de Djamal, mais non seulement. On suit également le parcours de sa soeur Fatima (en fait, celle-ci a survécu et a échoué à Paris où elle est contrainte de se prostituer) et celui de deux journalistes (Jack et Péritelle) qui ont bien du mal à exercer leur métier face à la censure qui voudrait les museler. En suivant ces personnages et quelques autres Jean-Marc Ligny brosse le portrait d'un monde à la dérive, et bien plus que l'accomplissement d'une vengeance, Jihad est avant tout la vision saisissante d'une France où les quartiers riches sont gardés par des milices privées, où les médias ne diffusent qu'une propagande décervelante, où l'individualisme- roi conduit inévitablement à la haine des autres et où la violence entraîne la violence dans une spirale sans fin. Cette vision du futur est d'autant plus terrifiante que rien ne différencie l'époque du roman de la nôtre, si ce n'est le contexte politique qui offre une amplification des travers actuels de notre société. Mais l'anticipation de Jean-Marc Ligny est si crédible et si proche de nous qu'elle en fait froid dans le dos.
Prix Rosny-Aîné 1999


Rayons : Fantasy & Science-fiction > Science-fiction


  • Auteur(s)

    Jean-marc Ligny

  • Éditeur

    L'Atalante

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    20/04/2017

  • EAN

    9782841728060

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    396 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    14.5 cm

  • Épaisseur

    3 cm

  • Poids

    486 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jean-Marc Ligny

Né à Paris en 1956, Jean-Marc Ligny attrape le virus de la science-fiction dès l'âge de huit
ans, et décide de se lancer dans l'écriture à vingt. Il publie sa première nouvelle en 1978 dans
Futurs au présent (Denoël), l'anthologie « spéciale nouveaux talents » de Philippe Curval. Son
premier roman, Temps Blancs (Denoël), paru l'année suivante, lui vaudra un passage à Apostrophes,
la célèbre émission littéraire de Bernard Pivot.
Il n'en fallait pas plus pour lancer une carrière : depuis, Jean-Marc Ligny a publié une quarantaine
de romans de science-fiction, de fantastique et même policiers, plus de cinquante nouvelles
et une quinzaine de romans pour la jeu-nesse. Il a obtenu tous les prix littéraires décernés
dans le domaine de l'imaginaire : Rosny Aîné pour Jihad (Denoël) et Aqua™ (L'Atalante),
Bob Morane et Julia Verlanger pour Aqua™, Grand Prix de l'Imaginaire pour Inner City (J'ai
Lu), Prix de la Tour Eiffel pour Les Oiseaux de lumière (J'ai Lu). Jihad a été traduit et publié
en Italie, Aqua™ en Allemagne et en Chine.

empty